En tant qu’enfant ayant grandi en dévorant les aventures d’Harry Potter, j’étais évidemment ravie d’apprendre la sortie du huitième tome. Un plaisir accru par ma faculté à lire ce dernier volume dans sa version originale. La sortie du volume traduit en français est programmée le 14 octobre prochain, soit trois mois et demi après la création de la pièce de théâtre, le 31 juillet à Londres. Le texte en anglais a fait son apparition dans les librairies il y a une semaine.

Une intrigue fidèle à l'univers d'Harry Potter

Honnêtement, en découvrant sa rédaction sous forme de pièce de théâtre, je n’étais pas particulièrement emballée. Bien loin des œuvres de Shakespeare ou Racine, cet ouvrage se lit cependant comme un #Roman, plus facilement même puisqu’il fait l’économie des grandes descriptions qui caractérisent le style de J. K. Rowling. L'auteure initiale n'a fait qu'inspirer l'histoire et a collaboré à la rédaction, c'est Jack Thorne et le metteur en scène John Tiffany qui ont coécrit la pièce.

Je n’avais pas d’attentes particulières lorsque mes yeux se sont posés sur les premiers mots. Cependant, sans avoir été transportée ou époustouflée par ma lecture comme j’ai pu l’être par les tomes précédents, j’ai été heureuse de découvrir une nouvelle facette d’Harry Potter, moins glorieuse peut-être. J’ai aussi pris plaisir à suivre les aventures d’Albus Severus Potter, un adolescent qui peine à trouver sa place dans un monde où tous jugent qu’il n’est pas digne de son père, ce héros avec qui il a tant de mal à communiquer.

Une œuvre à l’originalité relative

L’histoire est originale, bien que le concept autour duquel elle tourne pourra sans doute paraître redondant à certains. Elle traite d’un thème qui a inspiré les meilleurs écrivains, les relations humaines, et plus particulièrement les rapports parents-enfants. Par ces derniers jets d’encre qui referment la porte de l’époque « Harry Potter », la pièce nous replonge dans cet univers qui nous est devenu familier, en nous prenant par la main pour nous montrer plus que jamais la complexité de ce monde magique et l’importance de prendre la mesure du temps qui passe.

Faites-vous plaisir, lisez-le !

Plus encore, ce dernier Harry Potter est un vibrant hommage à l’amour et à son pouvoir, un hommage qui est particulièrement touchant dans cette époque troublée où nous vivons. Alors lisez-le, retrouvez Harry, Hermione et un Ron qui est loin de s’être assagi. Vous refermerez sans doute le livre avec un pincement au cœur, une pointe de nostalgie mais j’ai le sentiment que vous pourrez enfin laisser les héros de votre enfance en paix, en ayant l'impression de les avoir accompagnés jusqu’au bonheur. #Livres