L’apprentissage est par définition l’acquisition d’un répertoire de savoirs ou de connaissances à l’issue d’une formation donnée. Quant à l’apprentissage par problème, celui-ci vise en profondeur le potentiel intellectuel des apprenants mis en œuvre aussi bien dans la résolution des problèmes que dans l’auto-apprentissage.

 

Un problème complexe

On a recours à l'APP afin de résoudre un problème complexe que l’on retrouve  généralement dans la vie courante (personnelle ou professionnelle). Un problème complexe est considéré comme tel si tous les aspects utilisés pour sa résolution sont inconnus ou pas accessibles. En milieu éducatif, les apprenants seront confrontés à une sorte de défi qui peut être à la fois actuel et captivant, en étroite relation avec leurs centres d’intérêt. Ils seront conduits à réaliser un ensemble d’activités individuelles ou de groupe en présence d’un tuteur ou facilitateur qui les accompagnera au long de leurs processus d’apprentissage

 

Entre la participation active de l’apprenant et le rôle stimulant du tuteur

Dans l’APP,  les apprenants travaillent d’une façon collaborative et en petits groupes pour résoudre une situation-problème. Il arrive de désigner parmi ces apprenants un animateur qui suscite la discussion au sein du groupe, incite à la participation des pairs et régularise leurs interactions. Ce rôle d’animateur sera complété par l’enseignant qui devient un tuteur, un guide ou un mentor, se donnant pour mission de stimuler le groupe dans sa recherche du "pourquoi" et du "comment" des événements exposés. A cet effet, John Dewey clarifie la situation en disant "qu’Un vrai apprentissage est basé sur la découverte guidée par un mentor plutôt que sur la transmission de l’information". Le rôle de l’enseignant s’avère donc primordial. 

 

Comment programmer et utiliser un APP ?

Afin de mettre en place une activité d’apprentissage par problème, certaines étapes doivent être respectées : d’abord, nous avons l’identification du contexte où se déroule l’activité en mettant en exergue des éléments qui concernent à la fois les conditions de réalisation du cours et les caractéristiques des apprenants. L’identification du contexte est accompagnée de la définition globale des objectifs. Ces derniers porteront sur toute une panoplie de connaissances telles que les méthodologies à suivre, les concepts à retenir, les règles à appliquer, etc. propres au contenu cible.  

 

Quant à l’utilisation de l’APP, il est recommandé de tracer un schéma intégrant l’ensemble des compétences à développer dans le cours afin d’identifier le type de situation-problème à régler. Lors de cette étape, en s’appuyant sur des connaissances antérieures, tous les avis seront les bienvenus pour comprendre le fond du problème. On arrive après à prioriser les hypothèses émises, en les regroupant et ce, dans le but de créer une sorte d’#Association entre elles. Ici, on favorise aussi le travail individuel qui permet d’organiser les connaissances de façon à les intégrer et développer par là un réel esprit critique. Cette méthode s’achève avec la validation des hypothèses. Celle-ci permet de mettre en commun les connaissances à partir des schémas construits au tout début du processus. Enfin, un bilan peut être réalisé dans une perspective d’auto-évaluation, on analyse à travers cela, l’atteinte des objectifs d’apprentissage visés et l’efficacité du travail réalisé, individuellement ou en groupe. L'apprentissage par problème est certes une méthode très prisée dans le milieu éducatif mais pas seulement, puisque elle peut être également indispensable à toute personne susceptible d’être confrontée à des défis complexes dans une société en pleine évolution et ce, à partir de tout un ensemble d’activités humaines. #Education #Société