Colbert fonde en 1664, sous le règne de Louis XIV, la compagnie des Indes Orientales. Concurrençant les grandes compagnies européennes, les navires français prennent alors les chemins des Indes et de l’Asie afin d’alimenter l’Europe en café, en thé mais également en coton, en porcelaine, et en soie. En 1720, le Roi de #France signe un traité permettant à la compagnie des Indes Orientales d’avoir le monopole sur la traite d’esclaves sur les côtes de l’Afrique. Afin d’enrichir les différentes colonies, près de 60 000 esclaves se voient alors déportés de force.

 

La Diane découvre l'île des sables

C’est alors qu’en Août 1722 la Diane, un navire de la compagnie des Indes, fait la découverte de l’île des sables ou L’île Tromelin avec à son bord 142 hommes commandés par Jean Marie Briand de la Feuillée. Une île située dans l’archipel de l’#Océan Indien, plate et recouverte de sable blanc. En 1760, l’Utile, un navire négrier de la compagnie des Indes dirigé par le capitaine Jean Joseph Laborde, quitte Bayonne pour #Madagascar. Après une escale à Foulpointe, le navire embarque avec lui 60 personnes pour les îles Rodrigues afin de servir d’esclaves. Le 26 Juillet 1760, l’Utile fait une erreur de navigation et s’échoue lamentablement sur les côtes Tromaliennes. Sur les 140 membres d’équipage, une vingtaine sont morts, ce qui n’a pas été le cas pour les esclaves qui ont tous survécu.La cohabition sur l'île fut difficile mais brève pour la compagnie française puisque la reconstruction du navire s’est faite en quelques mois seulement. En départ pour rejoindre Madagascar, la Compagnie fait alors la promesse aux esclaves de les rechercher bientôt.

 

Le chevalier de Tromelin 

Il a fallu 15 années à la France pour venir enfin en aide aux naufragés de l’île Tromelin. Une expédition menée par Bernard Marie Boudin. Cet explorateur et officier de marine a permis donc de sauver les 7 femmes et l’unique enfant âgé de 8 mois, seuls survivants de l’île des sables ou île Tromelin. Rappelons que quelques années après la traite négrière imposée par le Roi de France, beaucoup ont été tentés de voler les marchandises et exploiter les esclaves pour leur compte personnel. Ce qui a fait de la plupart de ces esclaves, des personnes sans identité et non déclarées aux yeux de l'administration Française.