Dès sa plus tendre enfance, Doriane, le personnage principal, est aux affres des mains de son père. Monstrueusement et durant des années, l’enfant sera abusé sans jamais oser se révolter par ce père en qui elle plaçait toute son admiration. Presque chaque nuit, il fera de la fillette son objet de plaisir. Plaisir malsain, plaisir pervers… en toute impunité. Jusqu’au jour où, abordant l’adolescence, elle décide de parler en révélant les faits à sa mère. Elle aura mis longtemps à se décider parce qu’elle n’est pas seule dans la balance. Il y a sa mère, mais aussi ses sept frères et sœurs. Elle est l’aînée de cette fratrie et sa mère est mère au foyer, donc sans emploi pour subvenir seule aux besoins de ses enfants.

 

La pudeur des sentiments dans un aveu douloureux

Faire exploser une toute #Famille est un poids lourd de conséquences dont la conscience n’est pas forcément à même de le supporter, surtout à cet âge. D’un autre côté, se taire plus longtemps permettrait la continuité des actes de son père sur elle, mais pire encore, il pourrait s’en prendre aux petites sœurs. Doriane refuse de les voir subir à leur tour tant de violence produite par ce père qui depuis longtemps a pris l’apparence d’un monstre qu’elle ne supporte plus. En parallèle, on découvre Louis Hanotte atteint d’amnésie depuis plusieurs années. Il se bat contre cette pathologie au quotidien dont il est incapable d’en trouver l’origine. Lorsqu’il reçoit un livre par la poste, et de manière anonyme, il pense tout d’abord à une erreur. Bien qu’il ne comprenne pas la réception de ce livre, lui qui n’est habituellement pas lecteur, il admet qu’il n’y a pas d’erreur puisque c’est bien son nom qui se trouve sur l’envoi. Par curiosité, il se laisse porter par l’ouvrage dans un secret espoir de comprendre pourquoi ce livre lui a été envoyé à lui. Quel est donc le fil conducteur entre l’amnésique et ce livre ? Qui est Louis, ou du moins qui était-il avant d’être frappé par sa pathologie ?

 

La pudeur des sentiments, c’est le ton utilisé dans ce récit

Ce roman est construit en séquences où il est question de chacun ; Léa, Alexandre son époux, sa mère, Louis…  Le titre est de ce fait en adéquation avec l’ouvrage. Un aveu terrible pour une pénible et difficile reconstruction d’une enfance malmenée et violentée par celui qui, dans la normalité de l’existence, devrait envers et contre tout incarner l’amour et la tendresse, l’exemple et la droiture.

Touchant, émouvant, prenant, voilà le genre de qualificatifs qui sied à cet ouvrage !

 

Informations sur le livre :

Titre : La pudeur des sentiments

Auteur : Dalila Heuse

Éditions : Fayard/Mazarine

Également disponible au format Kindle #Livres #Lecture