Avec pas moins de 56 films projetés en 10 jours dont 20 en compétition, le plus vieux festival du film international ravira cette année encore les plus curieux et aventureux des cinéphiles.

Le festival où ont eu lieu les avant-premières mondiales de films cultes comme Gravity, Birdman ou encore Spotlight sera présidé cette année par le grand réalisateur britannique Sam Mendes. Jusqu'au 10 septembre, il y en aura pour tous les goûts. La programmation a de quoi faire saliver avec des réalisateurs tels que Denis Villeneuve, Pablo Larrain, Damien Chazelle, Derek Cianfrance, Tom Ford ou encore Terrence Malick, tous en compétition pour le Lion d'or.

Ce qu'il faut retenir des 5 premiers jours au Lido de Venise:

Le réalisateur de 31 ans Damien Chazel a ouvert ce premier jour de festival avec son dernier film La La Land sous des salves d’applaudissements. Le jeune réalisateur américain dont le premier film Whiplash avait déjà ravi la critique revient cette fois avec un film en hommage à la comédie musicale. Entre deux pas de danse, Emma Stone et Ryan Gosling y incarnent un couple amoureux prêts à tenter leur chance à Hollywood entre deux pas de danse.

  • Jour 2 : entre science-fiction, drame et mélodrame 

La deuxième journée de compétition s’est ouverte avec trois films majeurs. Outre le film encensé de Wim Wenders Les beaux jours d’Aranjuez qui s'articule autour du dialogue d'un homme et d'une femme un soir d'été, Denis Villeneuve a présenté le très attendu Premier Contact. Dans ce long-métrage de science-fiction plutôt apprécié des critiques où l’on retrouve Amy Adams, il est question d’invasions extra-terrestres. Une vie entre deux Océans du Canadien Derek Cianfrance, drame dans lequel figure l’impeccable Michael Fassbender et la nouvelle coqueluche d’Hollywood Alicia Vikander, à quant à lui divisé. Jugé trop mélodramatique pour certains, il n’en reste pas moins que les deux acteurs livrent une interprétation poignante. 

  • Jour 3 : Gyllenhaal et Nocturnal Animals

Pour le troisième jour de compétition, la Mostra a eu le droit à El Cristo Ciego, un drame chilien par le réalisateur Christopher Murray, ainsi qu’au deuxième long-métrage de Tom Ford, Nocturnal Animals. Avec Jake Gyllenhaal et Isla Fisher, ce thriller américain haletant confirme le talent de Tom Ford, ce styliste réputé devenu réalisateur. 

  • Jour 4 : Pierre Niney et Jude Law

Outre les deux premiers épisodes de la série télévisée The Young Pope de Paolo Sorrentino avec Jude Law en pape tourmenté qui n'ont pas fait l'unanimité, la quatrième journée a également dévoilé Frantz, le nouveau film de François Ozon présenté en compétition. Sur fond de guerre 14-18, ce drame français en noir et blanc reste toutefois sur la touche pour beaucoup qui fustigent l'interprétation fade de Pierre Niney malgré une photographie remarquée.

  • Jour 5 : documentaires et biopic

Le documentaire était à l'honneur avec le très curieux Spira Mirabilis des italiens Massimo D’Anolfi et Martina Parenti présenté en compétition et Safari d'Ulrich Seidl hors compétition. Tous deux salués par les critiques, le documentaire italien se veut une étude de l'immortalité à travers l'eau, la terre, l'air et le feu alors que le très enrageant Safari suit des touristes fortunés qui s'adonnent au braconnage en Afrique. Enfin, le nouveau film de guerre et biopic de Mel GibsonTu ne tueras point, marque le comeback réussi du réalisateur d'Apocalypto derrière la caméra.

#Venezia73 #Mostra2016 #BiennaleCinema2016