La performance étant une expression des plus réelles et des plus subjectives, Snake Zobel Raoul nous boxe cette situation à Marseille en ce festival international de performances qui se déroule en France du 6 au 17 Septembre 2016. Le Cameroun, qui commence peu a peu a s'imprégner de cette discipline culturelle, se voit représenter par ce jeune homme rempli de fougue et de détermination à travers ses représentations et ses messages. Sa présence à Marseille nous entraine tour à tour dans son univers de rédempteur et de d'éveil de conscience lors de chacune de ses sorties. Sa performance autour du "préavis de désordre urbain 2016" reste l'une de ses prestations les plus visuelles entre son idéal et son état d'esprit. 

 

La danse et la boxe en symbiose transfrontalière 

Boxer des situations à Marseille en France, est pour Snake Zobel Raoul une opportunité de pouvoir se démultiplier et de partager ses émotions et sa pensée face au monde et face aux changements dont l'univers fait montre en ce 21 e siècle. Le Cameroun, pays d'#Afrique centrale, subit actuellement les revers du terrorisme avec l'avènement de la secte Boko Haram qui ne cesse de sévir dans l'extrême-Nord du pays. Son expression face à cette chimère destructrice enclenche sans ambages son émoi face à cette tare sociale. Ce jeune danseur dans l'âme s'érige en tant que défenseur et protecteur des valeurs humaines. Rengaillardi par un idéal d'équité, Sanke Zobel Raoul intercède sa vison face à ce monde qui reste inerte et laxiste aux maux qui minent l'Afrique.

 

Danser, danser jusqu'à la lie...

L'être et la bestialité, l'être et l'émoi, l'être et son idole, l'être en soi ne se délimite point, s'approche de l'essence, tangue vers une rive illusoire, fini par s'asservir. L'humain est la réponse face à son miroir, arrêtons cette accalmie de non acceptation et de rejet. L'amour seul est juge. L'immigration clandestine a atteint son point culminant face au désastre que subit les océans et les mers. Le transfrontalier ne s'émeut point, il indique. La performance haute en couleur de Snake ce Jeune artiste s'approprie les souffrances de l'être et de sa bestialité, de ses envies, de ses peurs et de sa hargne de pouvoir immerger. Devant tant de décadences, l'étendard de la liberté projette son rayon face aux regards presqu'accomplis. #Internet #Marseille culture