Le #Rap, le rap; le rap... Comment le définir ? Comment pouvoir le définir sachant que cette question a été usée et ré-usée de multiples fois... Le rap c'est une musique urbaine, avant tout. Comme disait IAM "le rap, la street la mode et l'élégance : ça vient de la rue". En effet, toutes ces modes qui nous portent : elles viennent de là. Et les auditeurs de rap se posent souvent cette question. Le rap c'était mieux avant ? Mettons les choses au clair, le rap est apparu dans les années 90 en France, avec des acteurs majeurs tels que IAM, Lunatic, NTM, Assassin, et Time Bomb/Secteur A. Le rap était alors à son apogée. Tous s'entraidaient à monter pour atteindre le top charts, on se souvient de "Homme de l'Ombre" ou de "Affaire de Famille"...Des classiques désormais. Pour la petite sphère du rap. Mais donc le rap c'était mieux à cette époque ? C'est ce que vous diront certainement les trentenaires, à priori.

Le rap évolue, il n'est pas meilleur ou pire !

En effet, je pense que la résurrection du rap a eu lieu dans les années 2000 avec Rohff et "Sa Puissance" ou encore avec Fabe et son "Impertinence". Mais, l'âge d'or, celui avec ceux qui ont la vingtaine ont grandi, c'est bien en 2010 qu'il a émérgé à nouveau. Avec les Rap Contenders, l'Entourage, et surtout l'ascencion fulgurante de KAARIS, Nekfeu, Booba (dont son concert a récemment été annulé à Lyon), VALD... Le rap a donc évolué, il n'est pas pire ou meilleur qu'avant. On peut voir de nouveaux articles tels que Grems, Bavoog Avers, Odezenne, qui font du rap expérimental. Lucio Bukowski, Dooz Kawa ou d'autres artistes plus poètes. Ou encore Le Klub Des Loosers, avec Fuzati notamment qui ont apporté une touche d'humour et de loositude. On en trouve pour tous les goûts, même pour les punks à chien avec Gérard Baste ! Ainsi, c'est toute une bulle rapologique qui s'est créée, une sphère avec des artistes phares comme Kacem Wapalek maniant les mots comme personne, ou Davodka qui nous met hors du temps avec se lyrics. Pour citer quelques filles nous dirons Pand'Or, Eli MC, et Ladea. Bravo à elles ! N'oublions pas non plus que la télé n'aime les rappeurs avec les messages forts, la preuve ici. #lerapcetaitmieuxavant #puriste