Trump n’en finit pas avec les polémiques. Il perd son électorat et déçoit les américains avec ses propos sexistes, racistes et vulgaires. Quelques artistes se sont déjà exprimés sur ce candidat. Le talentueux Mac Miller le qualifie de «  meilleur des enfoirés » dans sa musique #Donald Trump. Adèle et les Whites Stripes ont poussé un coup de gueule pour l’utilisation illégale de leur musique durant la campagne du milliardaire. Et dernièrement, c’est le roi du rap, Eminem, qui fustige Trump et ses électeurs dans sa dernière musique. Maintenant c’est au tour de 30 artistes de se lancer en campagne contre le républicain. Leur groupe « 30 days, 30 songs » sort une musique inédite par jour jusqu’au 8 novembre. Qui est présent dans ce label éphémère ? Franz Ferdinand, Moby, R.E.M, Death Cab for Cutie, Jim James et bien d’autres qui n’ont pas encore été révélé.

Une playlist qui ne plaira pas à Trump

Dans la tribune publiée sur le site du label, les artistes expliquent « Nous espérons que ces chansons fourniront la motivation nécessaire pour faire la bonne chose au cours des quelques semaines qui nous séparent de cette élection décisive. » Ils ajoutent « En tant qu’artistes, nous sommes unis dans notre désir de protester contre la campagne ignorante, haineuse et discriminante de Donald Trump. Nous ne sommes pas dupes […] sa candidature est un fléau pour notre nation ».

La musique, un atout pour les élections

Ce n’est pas la première fois qu’un label comme celui-ci intervient dans les campagnes américaines. Le créateur de « 30 days, 30 song » s’appelle Dave Eggers. Cet écrivain avait également créé un groupe similaire en 2012. Le projet se nommait « 90 days, 90 reasons » pour soutenir et encourager la campagne de Barack Obama. Ici les artistes donnaient une « excellente » raison pour le démocrate. Dans « 30 days, 30 song », les musiques traitent de la personnalité loufoque du milliardaire, des polémiques absurdes du mégalomane, ou bien d’utiliser de l’humour sur certains moments importants de sa campagne. De plus, les paroles sont accompagnées d’une instru parfois entraînante, dansante, ou calme.

En tout cas, ces artistes vont casser les oreilles de Donald Trump.

#Élections #Etats-Unis