Censé être un livre biographique, Thierry Coljon, ami de #stromae et critique musical au quotidien "Le Soir", a définitivement abusé de l'humour belge en annonçant la #mort de la star. Une fin tragique pour le chanteur qui fait froid dans le dos. Après un brillant concert au Madison Square, l'artiste Stromae se donne la mort dans un appartement de Soho à New York. Une journaliste va mener son enquête. «Son enquête va la mener aux quatre coins d’une ville qui recèle bien des surprises et des mystères ». Ainsi commence ce roman, à travers cette ville qui ne dort jamais.

Stromaé : Un parcours exemplaire

Cette mort imaginaire amène l'auteur du livre à retracer la carrière du chanteur Stromae, de son vrai nom Paul Van Haver. L'artiste de 31 ans et auréolé d'un quatrième disque de diamant, a collaboré avec les plus grands noms de la chanson. De Kanye West à Will Iam en passant par la chanteuse Lorde. Comment une carrière aussi fulgurante, peut amener au suicide ? Très discret après son mariage avec sa styliste en décembre dernier et son grand succès de sa tournée "Racine Carrée Tour" en 2015, le chanteur a d'abord refusé que l'on lui tire le portrait, raconte le critique musical belge. Il s'est estimé trop jeune pour qu'on écrive sa biographie. "Il m’a répondu en riant : dans 13 ans, si tu veux, là, je suis trop jeune..." Mais il a changé d'avis quelques jours pus tard. "Je tautorise à écrire ma biographie à titre posthume, quand je serai mort".

Une blague belge de Thierrry Coljon

Un prétexte pour tuer l'artiste dans son roman. Entre réalité et fiction, Thierry Coljon fait une blague belge à son ami de longue date. Depuis plus de dix ans, ils sont très proched et cette déclaration de mort est surtout une déclaration d'amour. L'histoire du décès fictif sort ce samedi 01 octobre aux éditions Lamiroy à Bruxelles. Le chanteur n'a toujours pas réagi à la sortie du livre. Le temps est comme figé, son compte twitter s'est arrêté le 9 décembre 2015. En octobre, il clôturait un concert sur les terres de son défunt père, au Rwanda. Avant de prendre des vacances bien mérités. #ThierryColjon