Un manuscrit qui entretient le mystère ! Depuis sa découverte en 1912 par Wilfrid Voynich, ce livre ne cesse de retourner les têtes des archéologues et cryptographes qui s'y intéressent. Il est à la fois herbier, traité d'astrologie, ouvrage de biologie et recueil de recettes indéchiffrées, mais personne n'a su encore le décrypter. Alors que les meilleurs spécialistes s'échinent à déceler le vrai du faux, essayons de comprendre ce que nous révèle cette énigme séculaire sur notre époque contemporaine.

Publicité

Langue inventée ou langue disparue ?

C'est la question que se posent les scientifiques qui travaillent sur le manuscrit de Voynich. Fait de vélin, écrit et dessiné aux encres, il a traversé les âges. On le date du XVe siècle, certains le font remonter jusqu'au XIIIe.

Publicité

Mais, de tous ceux qui ont pu l'avoir entre leurs mains, aucun n'a su encore le décrypter. Le problème ? Il ne respecte pas la loi de Zipf. Cette loi au nom étrange est en réalité un algorithme que toutes les langues existantes et connues respectent. Selon elle, le dixième mot le plus courant d'une langue apparait dix fois moins que le plus utilisé, le centième cent fois, le millième mille fois, ect. Par ailleurs, à partir de son origine d'écriture, de sa forme, ou de la récurrence des mots, certains le rallient au latin, d'autres à l'arabe. Bref le consensus reste entier.

Les mythes et faussaires en temps de crise

L'un des scientifiques qui travaille, Jacques Patarin,sur le document resitue sa création à la guerre de cent ans qui fut sur la scène de l'Europe au XVe siècle. Cette période noire en Europe est plus qu'instable : guerres civiles dans le saint empire romain germanique, l'Eglise en crise voit plusieurs papes se succéder rapidement, les royaumes de France et d'Angleterre s'entretuent, la peste refait son apparition... Le cryptographe explique que la situation #Politique d'alors permet l'émergence de faussaires; la création de faux manuscrits, prétendument érudits en ésotérisme et en magie, servirait à alimenter les croyances populaires.

Publicité

Les traités de magie, les traités d'alchimie sont monnaie courante à l'époque et permettent d'expliquer de nombreux phénomènes politiques, sociaux ou épidémiques. On nomme cela l'art du détournement !

Quoi de neuf au XXIe siècle

N'est ce pas quelque chose que nous retrouvons dans nos #Sociétés en crise ? Le développement du fascisme en Europe, la peur du migrant ou les théories du complot ne sont-ils pas des enfants factices de la situation géopolitico-économique précaire ? La création de fausses images par photoshop, dévalorisant certaines communautés, la mise hors contexte de certaines vidéos, l'invention de certains phénomènes sont tous des outils pour servir une idéologie. L'art du détournement est facile et fait des ravages chez ceux qui n'y prennent pas garde.

Publicité

Si il est aujourd'hui impossible de vérifier si le manuscrit de Voynich traite de vraies informations, nous pouvons et nous devons faire un travail d'analyse sur les images qu'on nous expose. Ne l'oublions pas : la vérité est souvent détournée au profit de celui qui la cache ! #Science