Lorsqu'on entend MONGO en langue Béti du sud #Cameroun, on se réfère immédiatement à la connotation "enfant de". Mongo de Sahvane Biley nous interpelle dans cette même lancée suite à son projet pour la défense et la protection des droits des enfants en Afrique. Cette native du Cameroun originaire du Sud, de son véritable nom Essamesso Bile Laurette, nous projette ses envies et ses aspirations pour cette jeunesse maltraitée, oubliée et perdue à la fleur de l'âge. Très engagée dans son combat, cette jeune artiste bourrée de talent à la voix rocailleuse et profonde lance son projet MONGO à Yaoundé ce 19 Novembre 2016 au Parallèle club sis à Mballa II.

L'amour défie les passions face nos propres exigences

Un enfant est l'avenir d'un pays, d'une nation, et même d'un continent. Oser effacer cette éventualité face à la perfidie de l'être humain semble prohibé devant nos insécurités. Ramener à soi cette assertion remet naturellement en question ce dogme de passivité ou de laxisme dont le commun des mortels accepte parfois sans état d'âme. Sahvane Biley, jeune artiste à la sensibilité assez perceptible, vient une fois de plus nous bercer dans son univers musical guidé par le rythme reggae, World, ou encore Pop #Musique, suivie de sa guitare acoustique. Le projet MONGO pour cette jeune mère, vise à sensibiliser la société et pourquoi pas ceux là, ces bons samaritains qui voudront être volontaires pour élever ce projet, afin de pouvoir aider ces jeunes en détresse et livrés à eux mêmes. Le projet en lui-même ne requiert pas simplement une visée artistique, mais touche également le social, avec les prochaines sorties organisées pour ces jeunes défavorisés dont la réinsertion dans la société reste l'une de ses priorités.

Chanter exalte en moi des sensations divines et inexplicables

De sa voix cassée et paisible à découvrir, se cache aussi cette petite fille que tout surprend. Rien ne pourrait laisser cette jolie dame indifférente face à tous les défis qui se présentent au quotidien. Artiste confirmée, Sahvane Biley partage sa passion artistique entre la musique, la peinture et parfois la performance artitisque visuelle - elle participe au festival RAVY et au Festival Corps et Gestes en 2016 à Yaoundé). Grandement impliquée dans ses idéaux réformateurs, figure libertine et vindicative de ses créations, elle ne se laisse pas dominer par les non-dits, ou par l'abandon des pouvoirs publics, en imposant son style, sa foi et sa combativité pour son art. Libre dans sa tête, Sahvane nous concoctera cette magnificence et cette authenticité dont elle seule a la mesure lors de l'ouverture de son projet MONGO à Yaoundé. Vive l'#Art, vive la jeunesse.