Que nous proposent de voir les artistes qui façonnent les murs de ces lieux il y a 15 à 30 000 ans ? Leur monde. Tout simplement. Il nous semble si beau qu'il en devient l'objet d'une émotion intense. Beaucoup de visiteurs de Lascaux 4 sortent du site avec des larmes dans les yeux. Peut-être les effacent-ils avec pudeur, mais tout le monde les a surprises dans cet instant de vérité intense : leur monde oui, le nôtre aussi. Quelles différences ? L'Homme est l'Homme. Une forme de pureté devient nostalgie à Lascaux : sur ces collines de Montignac, dans ces près, sur les rochers à fleur de peau, couraient les animaux sauvages dont les hommes modernes font leurs ennemis.

Publicité
Publicité

Rien qu'eux et la vie à vivre. Une vie à préserver, à sauver coûte que coûte pour engendrer ses enfants et leur donner le temps de devenir des adultes.

Des artistes qui ne cherchaient pas à plaire

De l'art ? On a sûrement tort de penser à ces gravures rupestres comme à des tableaux destinés à être admirés. Mais qu'en sait-on ? Les hommes, il y a 20 à 30 000 ans se paraient de bijoux, de belles fourrures cousues de perles, de coquillages, de pierres précieuses. Mais de là à s'enfermer dans des cavités inaccessibles pour travailler leur #Art il y a un pas que personne n'ose franchir. Adoration animiste ? Volonté de conjurer le sort néfaste ? Les animaux en migration ne passaient plus à l'endroit choisi pour les tuer (comme à la roche de Solutré), alors comment faire pour trouver de quoi se nourrir ? En capturer symboliquement certains par leur représentation ? Que signifie ces fourches à quatre doigts de couleurs ocre ? Ces rectangles, ses points, les croix ?

Des animaux par centaines sont peints et sculptés

Cerfs, vaches, bisons, chevaux, rennes : plus de 635 animaux courent, gambadent, fuient, se battent, pour ne pas subir le sort réservé aux proies.

Publicité

L'homme en était une alors. Les tigres aux dents de sabre, les loups, les lynx et autres fauves dont l'homme devait se défendre foisonnaient à l'époque. Sans parler de rhinocéros visibles sur les murs de la grotte de Chauvet. De nombreux outils sont exposés dans le musée de Montignac. Des lampes à huile, des sagaies en bois de renne, des silex ayant servi à tailler la roche, des colorants pour les peintures. Ils sont restés là, comme dans un atelier abandonné par son peintre.

"Méfie-toi de la lune" : un roman écrit pour les Hommes

Dans ce livre d'aventure dont l'histoire se déroule il y 25 à 30 000 ans un adolescent nommé Go (le même que celui qui a trouvé la grotte de Lascaux) part à la découverte du monde dans des conditions de survie désespérées. En suivant un cheval qu'il souhaite manger il trouve des alliés de circonstance pour l'aider à survivre. Le cheval est-il l'un de ceux qui décore les murs de Lascaux ? Sans doute. Mais ce ne sera ni la peinture, ni le cheval dompté qu'il ramènera comme part secrète du monde à son village natal.

Publicité

Le secret reste aux lecteurs de ce roman inspiré à l'auteur par une visite dans la première copie de Lascaux, il y a bien longtemps. Des larmes sur les joues.

#chaillet_chris #Lescaux 4