Historiquement, le pantalon est le symbole du pouvoir masculin et de sa supériorité. La femme doit se contenter de la jupe symbolisant sa vulnérabilité et sa faiblesse. Une femme qui porte un pantalon tient tête à un homme et est très mal vu. Si une femme désire porter un pantalon et ainsi se travestir elle doit se présenter à la préfecture de police comme l'indique la loi du 7 novembre 1800 qui stipule que "toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter au poste de police pour en obtenir l'autorisation et que celle-ci ne peut être donnée qu'au vu d'un certificat d'un officier de santé".

Au 20e siècle, une nouvelle loi vient alléger cette interdiction. Les #Femmes ont désormais le droit de se vêtir en homme seulement si elles sont à bicyclette ou à cheval. Cependant, certaines bravent l'interdit. Il s'agit des ouvrières , paysannes, révolutionnaires et voyageuses. Féministes pleine de culot ou simplement ignorantes de la loi. Il faudra attendre les années 80 pour que le pantalon soit mit à la mode pour les femmes, elles portent désormais le jean et se sentent enfin libre et en droit. Le droit des femmes prône l'égalité homme femme et dès la révolution, certaines d'entre elles portent le pantalon pour montrer ainsi leur émancipation et leur désir de liberté. Une femme portant un pantalon se tient ainsi égale de l'homme et celui ci craint pour sa grandeur et son statut.

En 1930, une sportive ose porter le pantalon et la loi lui a interdit. Il faut attendre la fin du 20e siècle pour que la mode américaine mette en avant le port du pantalon pour les femmes dans les années 80.

Le droit des femmes : conclusion

Encore aujourd'hui, la tenue d'une femme est plus souvent critiquée que celle des hommes. L'inégalité homme femme existe toujours. En effet, une femme est moins bien payée qu'un homme et à la maison, elle est la maitresse de maison. Le droit au port du pantalon n'a pas changé grandement la situation des femmes, elle continuent malgré tout de se battre pour sa liberté et ses droits... #Culture