Presque le même recensement en 2015 avec un enregistrement de 435.215 visiteurs. Néanmoins sur le plan régional, le #Musée de #Louvre-Lens défend une place privilégiée de la culture et des arts, ce qui se justifie par une répartition locale des visiteurs. Deux tiers des visiteurs proviennent de la région Hauts-de-France et de l'agglomération Lens-Liévin. Les 17 % restants s'identifient à des visiteurs originaires de 86 pays étrangers, une minorité qui d'autant plus, a été fragilisée par les attentats de Bruxelles. Des événements qui n'ont pas tardé à troubler les esprits et à désenfler les salles d'exposition les jours qui s'ensuivaient.

Une grande exposition est à l'origine d'une hausse des visites

Le musée a tenté d'effacer le tableau noir en redynamisant les allées et venues sur place par une grande exposition. Celle-ci a débuté novembre dernier et touchera bientôt à sa fin le 23 janvier. "L'histoire commence en Mésopotamie" de Modigliani remporte un succès notoire. Médiatisé à l'international, cet événement a permis d'attirer près de 200000 visiteurs en seulement trois mois, l'équivalent d'un flux semestriel, habituellement.

Ainsi, Catherine Ferrar l'administratrice générale du musée se souviendra vaguement du drame ayant affecté Bruxelles, mais prétend déjà que cette exposition n'est que le début d'un voyage vers le succès, en parlant de l'avenir de ce musée des arts.

Après "L'histoire commence en Mésopotamie", un projet d'extension en vue

Depuis sa création le 4 janvier 2012, le musée de Louvre-Lens a accueilli près 2,5 millions de visiteurs avec un rythme de fréquence annuelle assez régulier. L'administration compte pourtant doper les visites pour en faire un endroit culte. Des projets sont déjà en vue, néanmoins d'autres paramètres sont à reconsidérer...

Des décisions relatives à l'extension de l'édifice, notamment pour accueillir près de 250000 œuvres supplémentaires, ont été révélées. Seul inconvénient, elles déclencheront un gros chantier prévu pour deux années et qui risquera de décourager les habitués et les nouveaux arrivants. Malgré ce fait, étant épaulé de près par le gouvernement, le musée de Louvre espère profiter du label qui le place au premier plan des lieux d'intérêt du département #Pas-de-Calais.