Je me suis longuement attardé devant la gestuelle de Joana Santos. Elle n'est pas une danseuse étoile, pas non plus un mime échappé d'un cirque. Elle n'est pas davantage une professionnelle du langage des signes, mais tout simplement une ostéopathe équine. La jeune femme, pas plus de trente ans, manipule les chevaux comme on le ferait d'une peluche: des attouchements savants et précis effectués dans une concentration totale et en parfaite adéquation avec le cheval étrangement docile, captèrent mon attention et celui de l'objectif de mon appareil photos.

Un savoir hérité du passé

L'utilisation des chevaux pour des motivations sportives entraînent chez nos amis des faiblesses liées à des éventuels difficultés de motricité, des douleurs ponctuelles ou rédhibitoires. Dans ce champs d'application, héritage souvent familial légué par ceux que l'on nommait auparavant les rebouteux, l'ostéopathe intervient par une succession d'étirements, de massages, de points de pression et sans prescription médicamenteuse.

Publicité
Publicité

Il faut savoir qu'en France, l'##Ostéopathie est exercée sans diplôme, et encore peu encadrée, mais ses bénéfices induits sur la santé des chevaux et la recherche de méthodes naturelles appliquées au bien être des #Animaux, en font une activité de plus en plus recherchée par les propriétaires attentifs. Les problèmes de motricité chez le cheval sont fréquents. Ils ont bien entendu des causes diverses et l'ostéopathe recherchera par déduction, palpations, étirements, l'origine du déficit moteur en s'appliquant à résoudre les supposés dis-fonctionnements "musculo-squelettales". Maîtrisant les connexions musculaires et nerveuses, son diagnostique établi, l'ostéopathe procédera de manière à libérer un tendon, à repositionner une vertèbre, à faire en sorte que le corps soit en parfaite harmonie structurelle et physiologique.

Publicité

Être à l'écoute de son cheval est un impératif. Le cheval, si on le connait, si nous sommes attentifs aux signaux qu'il nous adresse, soit par un manque de volonté dans l'exécution des ordres, soit par un comportement inhabituel, un manque de coordination dans les mouvements, des refus d'obéissance dans le travail, nous pourrons envisager de faire appel à l'ostéopathie.

La proximité indispensable de l'homme et de sa monture

Quoi qu'il en soit, notre attitude en tant que propriétaire est décisive pour la santé de nos amis. Bien souvent nous sommes la première cause des dommages occasionnés et l'ostéopathie est une manière de parvenir à corriger nos propres erreurs. Nous devons donc nous remettre en question lorsque sont décelées des complications affectant le comportement et la motricité de nos chevaux. Les soins quotidiens comme le pansage, sont des moyens simples et efficaces pour s'assurer de la parfaite santé de nos pensionnaires. Les échauffements préalables à tout exercice, une monte responsable et bienveillante, sont autant de bases évidentes pour prévenir de mauvaises surprises.

Publicité

N'oublions pas que nous sommes trop souvent à l'origine des problèmes et que confier son cheval à un ostéopathe c'est faire un pas vers la reconnaissance de certains de nos défauts. #Equitation