L’avocat du cinéaste, Harlan Braun, a demandé à un juge de la cour supérieure du comté de Los Angeles de mettre fin aux poursuites judiciaires concernant son client. Roman Polanski, déjà âgé de 83 ans, ne devrait même pas passer par la case prison ! Son défenseur légal demande en effet à la cour de dévoiler une transcription secrète du témoignage d'un procureur dans l'affaire Polanski. Braun pense que ce témoignage secret prouve l’affirmation de l’artiste selon laquelle il conclut un accord pour ne purger que 48 jours derrière les barreaux en 1977, suite au viol par ce dernier d’une jeune fille de 13 ans. Le juge semble même avoir signé ce deal, toujours selon l’avocat.

Publicité
Publicité

Le réalisateur de ‘’Répulsion’’ et ‘’Chinatown’’ a passé 42 jours dans la prison d'Etat de Chino et a été par la suite libéré. Mais le juge Laurence Rittenband a renié cet accord et a déclaré aux procureurs que Polanski devrait être condamné d’une peine d’incarcération de 50 ans. C'est alors que Polanski a fui les États-Unis pour s’installer en Europe...

Une affaire qui poursuit Polanski depuis des décennies

L’auteur a ensuite passé 334 jours de détention en Suisse, tandis que les autorités locales ont tenté de l'extrader vers l’Amérique. Un tribunal polonais a cependant jugé que Polanski a purgé sa peine dans le cadre du plaidoyer, et son avocat veut que le juge basé à L.A. honore cette décision. Braun aimerait que le réalisateur, célébré pour ‘’Le pianiste’’, vienne en Californie pour résoudre ce problème scabreux. Ceci lui permettra alors de ne plus être considéré comme un fugitif… Polanski aimerait aussi voyager librement afin de visiter la tombe de son ex-femme, Sharon Tate, qui fut assassinée en 1969 par Charles Manson.

Publicité

Celle-ci repose en paix au cimetière de Holy Cross à Culver city. La victime du viol, Samantha Geimer, à maintenant plus de 50 ans et a d’ailleurs demandé aux tribunaux de classer l’affaire sans imposer une peine de prison à son bourreau. Un parfum de scandale suit Polanski depuis maintenant des décennies, ce qui a même poussé ce dernier a renoncer à la présidence des César 2017 suite au tollé provoqué par sa nomination. Et il n’est pas certain que son probable blanchiment lave à tout jamais son image publique… #Roman Polanski #Césars #Cinéma