#calendar girl est une série littéraire basée sur chaque mois de l’année et centrée sur l’escorting. La protagoniste est une jeune femme répondant au nom de Mia qui va devenir une escort girl afin de pouvoir sauver la vie de son père. Au cours de son aventure, elle va donc rencontrer douze hommes dans douze villes différentes (la série va de janvier à décembre, un livre par mois). À chaque rencontre, Mia va apprendre une leçon de vie, n’oublions pas qu’elle est au début de la vingtaine. Sa tante, maquerelle, va la transformer et lui apprendre à séduire. Elle la mettra en relation avec des hommes extrêmement riches afin de rembourser la dette d’un million de dollars de son père qui se trouve à l’hôpital.

Publicité

L’auteure, Audrey Carlan, mère de famille, veut que le lecteur se focalise davantage sur son périple et son évolution en tant que femme, plutôt que sur son métier d’escort girl. Elle désire que les femmes en général puissent s’identifier à cette histoire. Difficile. Bien que romanesque, ce livre reste érotique malgré tout. Il y a trois fameux pouvoirs dans la vie de tous les jours : la beauté, l’argent et le #Sexe.

Publicité

Calendar Girl : Pourquoi le sexe fait-il toujours autant vendre ?

Audrey Carlan a déclaré qu’E.L.

Publicité

James, auteure de Cinquante nuances de Grey a été une inspiration pour elle. Ce sont des séries littéraires érotiques, à la limite de la pornographie pour Cinquante nuances de Grey. Néanmoins, ces #Livres ont rapporté des millions de dollars à leur maison d’édition. Justement, pourquoi les gens foncent acheter ces livres à défaut d’autres choses pour ne pas citer de noms ? Déjà dans un premier temps, ces livres sont adressés aux femmes. Beaucoup d’entre elles sont rêveuses, seules ou alors mariées et ont une vie sexuelle très plate. Avec le temps, les sentiments s’estompent et la sexualité n’est plus aussi fougueuse qu’au début de la relation. Par conséquent, elles se tournent vers ce genre de littérature pour pimenter leur vie, voire leur donner des idées dans certains cas. Elles en discutent également entre copines autour d’un verre. Ce ne sont pas des livres nocifs, seulement des livres érotiques, parfois même très mal écrits, mais qui font rêver des femmes. C'est tout de même assez délirant de la part de l'auteure, Audrey Carlan, de vouloir que des jeunes femmes s’identifient au personnage de Mia, l’escort girl, dans Calendar Girl.