Cela va être un ‘’Perfect Day’’ pour les fans, toujours nombreux, de cette icône rock! La bibliothèque publique de New York a en effet récemment acquis les archives de #Lou Reed, disparu en 2013, et va bientôt mettre de nombreux documents écrits et enregistrements à la disposition du grand public. Le réseau des bibliothèques publiques de Big Apple a d’ailleurs annoncé la nouvelle ce jeudi 2 mars, date anniversaire du musicien (il aurait célébré ce jour-là ses 75 ans…). Sa veuve, Laurie Anderson, a tout de suite fait part de sa joie dans un communiqué : ‘’Mon rêve a toujours été de rendre le travail de Lou accessible au plus grand public possible, dans son intégralité’’.

Publicité
Publicité

Celle-ci a entamé cette longue collecte et classification d’archives peu de temps après le décès de l’interprète de ‘’Satellite of Love’’. Ces documents, véritables témoignages de quelques décennies musicales mouvementées, comprennent plus de 1300 vidéos, 3600 enregistrements vidéos, et une multitude d’écrits, de photographies. L’institution new-yorkaise en expose déjà un aperçu (de la correspondance et des carnets, entre autres). Mais que vont dévoiler ces instantanés d’une époque plus Rock’n roll ?

L’univers de Lou Reed, de la Factory à Berlin

Lou Reed était un véritable trait d’union entre le monde de la musique et celui de l’art contemporain, de ses débuts avec le Velvet Underground et Nico en 1967, produit par Warhol, jusqu’à ses plus récentes expérimentations live.

Publicité

Celui qui chantât ‘’A Perfect Day’’ tirait aussi son inspiration d’une réalité rude, faite de sexe, d’alcool et de drogues. Mais l’homme était plutôt secret… voici une raison de plus de se plonger dans le passé de cet artiste. Cette initiative va aussi permettre aux admirateurs d’entrer dans la tête du chanteur, qui commençât sa carrière solo avec ‘’Walk on the wild side’’, un des morceaux de l’album ‘’Transformer’’, produit par David Bowie (ce dernier a d’ailleurs encore été récompensé récemment, aux Brit Awards 2017). De quoi mieux connaitre Lou Reed, l’habitué de la Factory, l’homme derrière l’album-concept ‘’Berlin’’, grâce à des manuscrits originaux, des notes de producteurs, des interviews rares, du courrier, des bandes démo, une collection personnelle de livres et 45 tours. Ces documents seront disponibles l’année prochaine, préparez-vous donc à faire une ballade du côté sauvage… #New york #David Bowie