Le sourire concoure généralement à une expression de bien-être, de joie et même de stabilité psychologique pour certains. S’enorgueillir devant une pléiade d’images burlesques ou rigolotes peut sembler pour d’autres, peu approprié ou même irrespectueux. Cependant, cette capacité de pouvoir ou de permettre à certains individus de se mouvoir dans cette industrie du rire ou du comique reste et demeure une des meilleures facultés d’épanouissement et de détente. Le cinéma, mit en exergue par les frères « lumières », a valablement accueilli en son sein cette catégorie qu’est l’art du comique dans sa multitude de dénombrements. Les grands noms de cette sélection si particulière ont pu varier entre Charlie Chaplin (qui aura excellé dans le cinéma muet), Fernandel, Bourvil, Louis de Funes, Michel Gohou (Côte d’Ivoire), Josiane Balasko, Kevin Hart, Jean Miché kankan (#Cameroun), Will Ferrell, ou encore Will Smith dans cette immense diversité de personnages dont on ne peut dorénavant plus se passer.

Publicité
Publicité

Le #Festico (festival des images comiques), encré dans cette démesure, se trouve être un festival international du film d’#Humour et de comédie, se déroulant au Cameroun chaque année avec un thème généralement bien précis. En cette année 2017, pour sa 5e édition, le thème sera donc : « l’impact de la femme dans la comédie ». Cet événement permettra en outre aux personnes défavorisées, vulnérables ou opprimées de vivre des instants de purs bonheurs en allant projeter les films dans les orphelinats, les maisons de retraite, les hôpitaux et partout ou besoin se trouvera. Du 3 au 6 Mai 2017 à 19 heures, se tiendra le FESTICO dans la ville de Yaoundé, avec comme lieu pour la cérémonie d’ouverture, la salle de cinéma Sita Bella (située à l’intérieur du Ministère de la Communication).

Lors de son passage, Le FESTICO détermine nos sens, et prévient nos émotions

L’humour, l’art de transmettre le rire ou de parodier cet apanage visuel, imaginaire, ou surréaliste que représente le comique, se retrouve sans conteste à cet événement si prisé des amateurs ou des fanatiques du genre.

Publicité

Ce festival que présidera autant à la cérémonie d’ouverture que celle de fermeture, Basseck Fils Miséricorde (prix talent RFI 2015) à Sita Bella sera suivi de nombreuses projections et d’échanges durant ces quatre jours, dont la remise du prix YES YOU CAN par la Miss FENAC (festival national des arts et de la culture du Cameroun) et la prestation / play-back de l’artiste musicienne ASHA LINE. L’institut Goethe de Yaoundé (situé à l’école publique de Bastos) au Cameroun, accueillera le Jeudi 4 Mai 2017, des échanges sur le thème « Impact de la femme dans la comédie », avec comme panélistes Hélène Ebah (cinéaste et enseignante), Marie Nadège Tsogo Momo (doctorante et enseignante de l’histoire du Cinéma) et comme modérateur, Lamenu Tedjou.

Les projections seront variées entre les films comme, VILLA MATATA du réalisateur Ronnie Kabuika (république démocratique du Congo), TSINI & BABA du réalisateur Cyrille Masso (Cameroun), LA FACE CACHEE DE PAPA NOEL de Laurent Pantaléon (l’île de la Réunion), SMART POTE de Thomas Grascoeur (France) et pleins d’autres surprises imagées.

Publicité

Dans le souci de valoriser la femme dans le cinéma comique, l’ADAMIC (association des dames de l’image du Cameroun) sera parrain de cette 5e édition, afin de permettre au public de découvrir le travail accompli par ces valeureuses artistes. La cérémonie de clôture sera bouclée avec la présence du Ministre des arts et de la Culture monsieur Mouelle Kombi, qui remettra à son tour le prix YES YOU CAN, suivi de la prestation de l’artiste AJ’N POEMA et enfin du court métrage J’AI AUSSI MON MOT d’Oumar Nsangou (Cameroun). Le promoteur de ce festival humoristique, Engo Ferdinand veut ainsi démontrer et partager cette petite tranche de bonheur avec le public camerounais et même d’ailleurs, dans le but de divertir et de redonner un peu d’espoir aux plus démunis.