#Blaise Pascal est un nom qui parle, mais que savons-nous réellement des recherches de ce mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien français que nous étudions tout au long de notre scolarité ? Voici d'ailleurs quelques astuces pour réviser les examens. Né le 19 juin 1623 à Clermont (maintenant, Clermont-Ferrand) en Auvergne, Blaise Pascal vécut seulement 39 ans avant de mourir d’épuisement et de maladie. Cet enfant précoce fut entièrement éduqué par son père, avec pour exemples, les humanistes Montaigne et Rabelais, qui étaient eux aussi écrivains et scientifiques. Pourtant, malgré sa courte vie, il réalisa un bon nombre d’avancées technologiques qui sont encore utilisées aujourd’hui. Sa passion pour les sciences commence à l’âge de 11 ans, mais c’est à 16 ans qu’il commence à inventer l’ancêtre de l’objet mathématique le plus utilisé : la machine à calculer. Il lui faudra 3 ans et 50 prototypes avant que l’objet ne soit au point sous le nom de machine d’arithmétique puis roue de Pascaline pour finalement s’appeler Pascaline.

Publicité
Publicité

En même temps, Blaise Pascal étudie la géométrie projective dont il tire un traité qui donnera naissance au théorème de Pascal et à sa réciproque, toujours enseignés au collège. En 1648, il apporte la preuve que le vide et la pesanteur existent, et que la pression atmosphérique varie avec l’altitude. Ces découvertes lui permettront plus tard d’avoir une unité de mesure à son nom : le Pascal. Enfin, en 1654, il réalise la résolution du « problème des partis », qui n’est autre que le début des probabilités

Blaise Pascal, le penseur

Après une expérience mystique la nuit du 23 novembre 1654, Blaise Pascal se réoriente vers la théologie. Déjà malade, il refuse de se soigner, préférant s’en remettre à sa foi chrétienne. Cette dernière inspira fortement sa dernière œuvre inachevée qu’il nomma Apologie de la religion chrétienne, mais qui est aujourd’hui étudiée sous le nom des Pensées.

Publicité

Enfin, dans ses dernières années, Blaise Pascal révolutionne le monde moderne avec la première ligne de transport en commun à Paris. Ces grosses charrettes à quatre roues, d’abord tirées par des chevaux puis plus tard par un moteur à vapeur, étaient connues sous le nom d’Omnibus. Cette invention a été relayée aux quatre coins de la planète. De nos jours, elle a connu quelques améliorations comme les nouveaux minibus sans chauffeur et reste un des moyens de transport le plus utilisé. #France #Histoire