Publicité
Publicité

C'est l'affaire du moment aux Etats-Unis et plus précisément à #Hollywood : le célèbre producteur de cinéma Harvey Weinstein a été viré dimanche par le conseil d'administration de la #weinstein Company. En cause : les révélations du "New York Times" la semaine dernière qui a rapporté des témoignages de plusieurs femmes agressées sexuellement par l'homme le plus puissant du #Cinéma américain. Et ce n'est visiblement que le début.

"Il est sorti nu de la salle de bain, le sexe en érection"

Notamment grâce au témoignage d'Emma De Caunes, fille d'Antoine de Caunes, aujourd'hui dans le magazine américain "The New Yorker". Le récit se déroule au Ritz, grand hôtel parisien, en 2010.

Publicité

Harvey Weinstein souhaite rencontrer l'actrice pour lui proposer un prétendu premier rôle féminin dans un film adapté d'un livre. Pour prétexter d'aller dans sa chambre, il indique ne plus se souvenir du titre de l'ouvrage. Une fois dans la suite, l'actrice française reçoit un coup de téléphone. Selon ces propos, le producteur aurait profité de l'occasion pour se rendre dans la salle de bain. Quelques minutes après, Weinstein serait ressorti totalement nu le sexe en érection. Il aurait demandé à l'actrice de profiter du moment, sans inquiétude, en ajoutant que de nombreuses actrices l'avaient fait avant elle. Un moment effrayant pour l'actrice : "J'étais tétanisée mais je ne voulais pas lui montrer que j'avais peur parce que je sentais que plus j'étais effrayée, plus il était excité [...] C'était comme un animal sauvage".

Publicité

La comédienne, paniquée, aurait décidé de partir. Le producteur prenant soin de lui dire "Mais nous n'avions encore rien fait ! C'est comme être dans un film de Walt Disney".

Emma De Caunes raconte ensuite s'être rendue sur le tournage d'une émission télévisée. Quelques heures plus tard, H.W lui aurait téléphoné plusieurs fois en lui promettant des cadeaux contre son silence. En menant son enquête, elle rapporte, toujours à "The New Yorker", que des témoignages similaires au sien lui aurait été rapportés : "Tout Hollywood connaît ses agissements, il ne se cache même pas vraiment. Tout le monde est au courant". Des propos corroborés depuis hier par les actrices Ashley Judd et Rose Mc Gowan. Elles racontent qu'il aurait tenté de les masser ou promis de gérer leur carrière en échange de relations sexuelles.

Matt Damon et Russel Crowe auraient aidé à couvrir les agissements d'Harvey Weinstein

Si l'on en croit cette fois-ci le témoignage de la journaliste Sharon Waxman, ancienne plume du New York Times, qui avait mené son enquête en 2004 sur les "agissements" du producteur américain, partie en Europe, où le producteur aurait fait de nombreuses victimes, elle rencontre une femme qui avait été payée par le businessman après une relation sexuelle non consentie.

Publicité

Plus tard, elle rencontrera également le responsable de l'époque de Miramax Italy, Fabrizio Lombardo, qui s'occupait de trouver des escorts pour H.W. Bien décidée à sortit ce papier, elle s'était rétractée : "Après d'intenses pressions de Weinstein, et notamment par le biais de Matt Damon et Russel Crowe qui ont pu me joindre par téléphone. L'affaire a été étouffée". Le "New York Times" a réagi en déclarant que selon eux la journaliste n'avait pas assez d'éléments pour porter de telles accusations.