Alexa
Publicité
popular news

Finalement, le musée Grévin aura ‘’son’’ Donald Trump ‘’à temps pour l’investiture

Sur la foi de déclarations précédentes, nous indiquions récemment que la statue de cire de Donald Trump ne serait pas au Grévin avant… Eh bien non
Ce devait être, au Grévin, Hillary Clinton, et la réplique en cire de la candidate démocrate était fin prête pour le jour de… sa défaite. La direction du Grévin avait misé les sondages, tous concordants ou presque, et ne s’attendait pas à se faire brûler par Madame Tussauds (Londres), le Museo de Cera madrilène ou celui de Rome. Selon des dires autorisés, un Donald Trump ne devait pas prendre place au Grévin avant février, voire mars. Mais finalement, demain, vendredi, pour la prestation de serment du président étasunien, il y aura bien un Trump signé Grévin aux côtés des effigies d’autres chefs d’États. Les artistes ont été sollicités dès que l’Hillary Clinton du Grévin était, enfin, fin prête, et ils ont mis deux mois, travaillant souvent tard la nuit, pour rattraper le retard. Et convenons-en, The Donald parisien n’aura rien à envier à celui de Londres, et paraît vraiment plus réaliste que ceux Rome, Madrid ou Veracruz… Jamais si...
Publicité
Vidéo du Jour