Sois sage, ô ma Victoire

Et tiens toi plus tranquille

Tu réclamais le soir,

Il descend le voici...

Tu réclamais l'#Histoire,

Elle se pose la voici.

Désignant le vainqueur et le peuple asservi

Dans un bain de sang et d'écume

L'Histoire s'écrit.

Éphémère triomphe et éternelle quête,

D'un peuple belliqueux, qui un jour

Le dessein nourrit d'être,

Maître du monde

Mais par lui périt.

Sois sage, ô ma Victoire

Et tiens toi immobile

Suspends ton vol au-dessus

De la mêlée

Peut-être cesseront-ils alors de s'entretuer.

Si le destin nous a ravi la tête et les bras de la Victoire de Samothrace il nous a, en revanche, permis de reconstituer son corps et ses ailes (la poitrine est complétée par du plâtre, l'aile droite est une copie de l'aile gauche).

Publicité
Publicité

Il aura fallu de la patience pour rassembler plus de 120 fragments trouvés sur l'île de Samothrace de 1862 à 1875, et reconstituer cette majestueuse statue monumentale qui nous pose encore des énigmes et suscite bien des débats. On pense qu'elle levait le bras droit en signe de triomphe : main ouverte, elle annonçait la victoire. Mais quelle tête pouvait avoir ce corps sublime? Quel visage, quelle expression symbolisaient la victoire? Le saurons-nous un jour? Les grecs depuis le VI ème siècle avant Jésus-Christ représentaient la victoire par l'allégorie d'une femme ailée (thème couramment représenté sur les monnaies). On pense que la Victoire de Samothrace célèbre une victoire navale qui aurait eu lieu au large de Sidé contre le roi Antiochos III, vers 191 avant Jésus-Christ. La proue du navire, sur lequel elle est juchée, permet d'identifier le bateau comme une embarcation légère, semblable à celle qu'utilisaient les pirates.

Publicité

Sur les flancs, on peut voir des espèces de petits hublots, ouvertures par lesquelles les marins faisaient passer les nombreuses rames qui propulsaient le navire.

A l'avant, deux éperons redoutables, placés l'un au dessus de l'autre, servaient à éventrer les bateaux ennemis.

Cette oeuvre est admirable! On loue évidemment le fin travail du sculpteur! Quel virtuose! Ce ruissellement de plis, en même temps, révèle le corps et le fait s'épanouir dans un jeu subtil de contrastes et d'oppositions. Quel #Art!

 

Rendons aussi hommage à la Venus de Milo et aux somptueux appartements de Napoléon!