Donibane Garazi, en basque, (pays du dieu Garus) est une commune du Pays Basque intérieur, en basse Navarre. Elle campe aux pieds de la chaîne des Pyrénées, entre l'Adour et la Nive, dans les Pyrénées Atlantiques. La Nive traverse la ville, longe les demeures en grès rose, rougissant au coucher du soleil. De ponts en ponts, de ruelles en ruelles, nos pas nous ramènent à l'#Histoire. C'est une symphonie dont la partition s'écrit tous les jours.

La situation, de Saint Jean Pied de Port sur le col de Roncevaux en fait l'unique voie vers la péninsule ibérique, de ce côté des Pyrénées Atlantiques. C'est une des plus anciennes voies romaine Bordeaux/Astorga (Asturies) et la route préhistorique de l'étain.

Publicité
Publicité

D'ailleurs, un camp romain daté -15 avant JC, abritant un centre thermal, relativement bien conservé, a été découvert lors de fouilles archéologiques. Saint Jean Pied de Port, au pied du col de Roncevaux, est également le lieu mémorable où en 778 le célèbre Roland de Roncevaux, un des neveux de Charlemagne, est mort, lors de la bataille de l'armée franque contre les Vascons (Basques), alors qu'il revenait d'Espagne après avoir vaincu les Arabes. Ce sera un des rares revers de Charlemagne. On se souvient de l'abandon d'orgueil de Roland, son dernier souffle dans l'olifant (sorte de corne musicale), alors qu'il est sur le point de mourir sur les champs de bataille. « La Chanson de Roland » écrite bien plus tard, évoque la vie de ce personnage devenu légendaire. Ce long poème épique relatant l'histoire du « Paladino » (nom donné à Roland) qui sera au fil des siècles une source à laquelle puisent baladins, et poètes pour s'inspirer et l'agrémenter de valeurs poétiques.

Publicité

Jusqu'à Victor Hugo dans la « Légende des Siècles », où l'illustre auteur imagine une fin bien plus romanesque au héros que dans la réalité. D'autres le suivront au cinéma et en littérature. Saint Jean Pied de Port est l'un des passages le plus faciles sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. Ainsi les pèlerins, seront de plus en plus nombreux à emprunter le port de Roncevaux pour rejoindre 900 kilomètres plus loin la ville sacralisée de Galice. Durant le moyen âge, les nobles y envoyaient même leurs servants pour y accomplir leurs vœux de piété à leur place! Aujourd'hui les pèlerins sont de plus en plus nombreux à rejoindre Compostelle, par Saint Jean Pied de Port.

Au XIIème siècle un château fort est édifié par les rois de Navarre au sommet de la colline de Mendiguren, des fortifications y sont ajoutées. Puis la ville s'étend en dehors de l'enceinte du château. Saint Jean Pied de Port connaît des périodes mouvementées. Au XVIème siècle le château est détruit par Charles Quint, qui a repris la ville dans la période de la guerre opposant les catholiques aux protestants.

Publicité

Charles Quint est le fils de Philippe le Beau et de Jeanne-la-folle (cela ne s'invente pas), son héritage considérable le place sur le trône d'Espagne.

Au XVIIème siècle, Richelieu fait bâtir une citadelle à l'emplacement de ce qu'il reste du château, répondant ainsi à la nécessité de mieux se défendre dans les guerres de religions et les conflits franco-espagnols. Louis XIV ordonne son renforcement, la citadelle est remaniée par l'ingénieur Vauban qui entreprend alors, l'amélioration des murailles, bastions et redoutes. Puis viennent la révolution, la terreur. La défaite de Napoléon devant Wellington, ne fera pas céder la citadelle à la pression des troupes anglo-hispano-portugaises.

Durant la guerre 1914-1918, l'édifice fait office de prison pour les soldats allemands ainsi que pour les prisonniers disciplinaires français. Il devient garnison militaire après les années vingt. La citadelle domine toujours la ville basse, aux détours des rues, de nombreux exemples de demeures d'architecture allant du XVème au XIXème siècle y sont remarquables. Le chemin de ronde est un véritable belvédère sur les montagnes pyrénéennes.

D'autre lieux bien conservés sont visibles ou visitables ; comme « la prison des Évêques » adjacente à la maison des Évêques, puisque Saint-Jean-Pied-de-Port fut une ville épiscopale durant le Grand Schisme d'Occident *. La maison Mansart de l'architecte éponyme, au toit particulier ; « toits brisés à la Mansart ». La Porte Saint Jacques ; Porte fortifiée de la cité médiévale, des péagers y étaient postés assuraient la sécurité et prélevaient les « péages »*

*Grand Schisme (Rupture de l'union de l'Eglise catholique) d'Occident entre la fin du XIV° et le début du XV°. Dans l'Europe de l'époque, En pleine guerre de cent ans, trois papes règnent en même temps soutenus par des souverains en conflits. Durant plus de 40 ans chaque camp élit son pape. Jusqu'en 1409 ou finalement après encore quelques batailles Italie/France et une élection ratée, le Pape Martin V est élu.

*Péage : le mot est resté en français moderne, exprimant exactement la même chose. Il vient de pedis (pied) etpedica (piège)Pedaticum en latin pop veut dire droit de mettre le pied. #Art