Le Musée Jeanne d'Albret à Orthez.

Orthez, fief de Jeanne la protestante.

Orthez est une ville des Pyrénées Atlantiques, située dans le Béarn entre Bayonne et Pau, entre océan et montagnes. Depuis le XIème siècle, Orthez est au carrefour des voies du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. L'#Histoire du protestantisme est lié à l'histoire d'Orthez durant des siècles à partir du XVIème siècle avec l'arrivée du Calvinisme dans le Béarn

Orthez intègre le vaste domaine des comtes de Foix, à la fin du XIIème. Gaston VII y érige un château, au XIIIème siècle. Le Château est construit sur une butte à cent mètres d'altitude .

Publicité
Publicité

Gaston VII le veut à l'identique du château, dont il a fait héritage, tout près de Barcelone à Moncada. En souvenir de son père, il l'appelle le Château de Moncade. Il fait également bâtir un pont (le Pont vieux) sur les rives du Gave permettant le passage des pèlerins et des marchandises. Deux tours fortes le surplombent, c'est une des plus beaux pont de France. Il est aujourd'hui aussi majestueux , presque intact si ce n'est qu'une tour manque. Au XIVème siècle, le château de Moncade accueille un des plus importants acteurs de l'histoire de l'indépendance du Béarn : Gaston III de Foix-Béarn autrement nommé Gaston Phoebus. Phoebus y achève l'œuvre de ses pairs, et répand son autorité partout en Béarn, érigeant ses forteresses.

La tour Moncade sera l'objet de tristes méfaits, ainsi le fils unique de Gaston III soupçonné de vouloir empoisonner son père y sera emprisonné.

Publicité

Il y mourra sous le couteau de son père. Cent ans plus tard, la jeune Blanche de Navarre, postulante au trône y sera emmurée vivante. On dit que son fantôme hante les murs et que la « Dame Blanche » apparaît au sommet de la tour Moncade à travers les créneaux, cherchant vengeance. La tour est le seul vestige qui reste du Château.

Au XVIème siècle, Othez est le centre du fief protestant de Jeanne d'Albret convertie au calvinisme. Elle est reine de Navarre suite à la mort de son époux et mère du futur roi Henri IV qu'elle convertit à sa nouvelle religion. Dans le milieu du XVIème siècle, Jeanne fonde une université protestante à Orthez. On y enseigne, le latin le grec, l'hébreu, les auteurs antiques, la théologie le droit et la médecine. Une imprimerie est également créée.

Les guerres de religions éclatent. Catholiques et protestants s'affrontent. Henri IV chef des protestants, devient roi suite à la mort sans héritier de Henri III de Valois son cousin. Il abjure la religion protestante (« Paris vaut bien une messe ») pour ainsi réconcilier les français.

Publicité

Il permet au protestant de garder leurs places fortes, en signant l'Edit de Nantes (1598) autorisant la liberté de culte. Au XVIIème siècle, Louis XIII et le cardinal Richelieu rétablissent la religion catholique dans le royaume, ne pouvant accepter qu'un monde protestant affranchi de toute dépendance d'avec l'état conserve le droit de traiter librement avec les puissances étrangères. Louis XIV révoque l'édite de Nantes par l'Edit de fontainebleau en 1685.

Orthez garde son empreinte profondément protestante. Bien que les persécutions ont fait fuir bon nombre de Huguenots, la plupart demeurent et pratiquent leur religion dans la clandestinité au risques, s'ils sont découverts, d'être torturés, emmenés aux galères, ou tués.

Après la Révolution Française, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen restitue à chacun la liberté de conscience. Le temple réformé d'Orthez devient un des premiers à être construit en France.

Le musée Jeanne d'Albret, raconte en détail le protestantisme en Béarn qui a eu une grande influence sur son histoire.

La tour Moncade haute de 33 mètres témoigne de l'histoire du château. La salle du 1er étage propose une reconstitution sous forme d'une « maquette son et lumière »de ce qu'il fut.

Du sommet de la tour, un grandiose panorama s'offre au regard.

Outre ses monuments classés, le demeures à colombages et celles du XVIIIème siècle, la visite d'Orthez , réserve quelques surprises. Ainsi peut-on y croiser des cavaliers des troupes napoléoniennes. Napoléon est réellement passé à Othez le 22 juillet 1808 en compagnie de l'impératrice Joséphine. Sans parler de la mémorable bataille d'Orthez qui a laissé ses traces.

Francis Jammes, poète botaniste et ami de Saint-John Perse, a fait d'Orthez sa principale résidence.

Gaston Planté, inventeur de l'accumulateur électrique est né » à Orthez en 1834, préparateur en cours de physique d'Edmond Becquerel, il présente ses expériences devant l'Empereur et l'impératrice au Tuilerie. En 1858. il présente à l'académie des sciences la batterie d'accumulateur dans une caisse avec une note « Nouvelle pile secondaire d'une grande puissance.

N'oublions pas la gastronomie, avec le non moins célèbre Chef Alain Ducasse, trois fois étoilé, né lui aussi à Orthez.

Le menu est riche, pour le visiteur d'Orthez qui n'a plus qu'à mettre les pieds sous la table!