Le premier texte réglementant l'exercice de la médecine en Tunisie est le décret beylical du 15 juin 1888, relatif à l'exercice de la médecine, de la chirurgie et de l'art des accouchements.

Quant à l'Ordre des médecins de Tunisie, il a été créé par le décret beylical du 12 juin 1941 neuf mois après l'institution de l'Ordre des médecins en France le 7 Octobre 1940.

En 1956 : Année de l’indépendance de la Tunisie, en 1957 le Leader Habib Bourguiba fut élu Président de la République.

La loi du 58-38 du 15/3/1958 relative à l’exercice et à l’organisation des professions de médecin, de chirurgien-dentiste et de vétérinaire est promulguée; elle abroge et remplace les dispositions des textes antérieurs et notamment le décret du 10 juillet 1947.

Publicité
Publicité

Elle définit les conditions d’exercice de la médecine. Le conseil de l’Ordre des médecins de Tunisie fut  placé sous la tutelle du Secrétaire Général du Gouvernement.

Et depuis, la médecine en Tunisie se développe progressivement, les chirurgiens Tunisiens se distinguent de plus en plus, et commencent à jouir d’une réputation irréprochable à l’échelle internationale,  les plus fameux parcourent les régions défavorisés tant à l’échelle nationale qu’internationale  pour venir à l’aide des patients démunis en effectuant des interventions bénévoles.

DES MEDECINS TUNISIENS EN AFRIQUE DU SUD

· L  Le 6 août 2014, le ministre de la Santé Tunisien, Mohamed Salah Ben Ammar, s'est entretenu, avec l'ambassadeur d'Afrique du Sud à Tunis, Nonceba Nancy Losi-Tutu.

· L  L'envoi de médecins Tunisiens et de Techniciens Supérieurs de la santé pour travailler en Afrique du Sud a été à  l’ordre du jour et ce dans le cadre de l’étude des modules possibles à renforcer la coopération et le partenariat entre les deux pays dans ce domaine.

Publicité



La recherche médicale a été  aussi au centre de leurs discussions, voire le secteur de la santé reproductive ce dont la Tunisie prétend avoir une expérience réussie qui date du début de l’indépendance et enfin, l’incitation aux échanges de l’expertise et  dans la formation des cadres médicaux et para-médicaux.



Notons bien que le nombre travaillant en Afrique du Sud atteint à ce jour 84 médecins.

ETUDES DE MEDECINE EN TUNISIE

Quant aux  études de médecine en Tunisie  elles durent sept ans réparties de la façon qui suit :

· deux années en PCEM - formation axé sur les sciences fondamentales

· trois années en DCEM -  formation théorique et pratique à la fois avec immersion totale dans le milieu hospitalier.

· 2 années d'internat obligatoires rémunérées (à peu près 700 dinars/mois soit l'équivalent de 320 euros = 3 fois le SMIG en Tunisie) dans un service hospitalier.

Par ailleurs 6 ans est le temps que durent  les études en médecine dentaire (omnipraticien) et les études pharmaceutiques ne durent que 6 ans.

L'accès aux études médicales et pharmaceutiques se fait après obtention du baccalauréat série mathématiques ou sciences expérimentales.

D'une façon générale, les bacheliers acceptés dans une université de médecine tunisienne sont classés parmi les mille premiers à l'échelle nationale.

FACULTES DE MEDECINE

La Faculté de médecine de Tunis2, la Faculté de médecine Ibn El Jazzar de Sousse, la faculté de médecine de Monastir et la Faculté de médecine de Sfax , sont les quatre unités de médecine générale existantes.

Publicité

En plus d’une de médecine dentaire et de pharmacie qui se situent à Monastir , la faculté de médecine dentaire de Monastir et la faculté de pharmacie de Monastir.

* Le nombre des médecins exerçant atteint approximativement les 6325, dont les spécialités chirurgicales, biologie et sciences fondamentales, médecines et spécialités médicales.