Ce 26 novembre 2014 s'est tenue une représentation organisée par l'Unesco sur le thème du Mvet-Oyen, ses origines et ses traditions orales. La conférence-débat qui se tenait à l'ENS (Ecole Normale Supérieure) de Yaoundé à donc débuté avec le discours du représentant de cette prestigieuse école qui a remercié les membres de l'Unesco, les élèves et les autres invités présents. La parole a ensuite été remise aux membres de cette organisation afin de mieux présenter la conférence-débat du jour.

L'enseignant et écrivain Denis Blaise Bidjo a ensuite fait son apparition en tenue traditionnelle d'apparat parsemé de plumes de cauris et de talismans.

Publicité
Publicité

Avec son groupe de danse, il a alors commencé à jouer du Mvet-Oyen cet instrument aux allures d'un bout de bois rattaché à quelques calebasses. Cet instrument assez simpliste aux premiers abords a une histoire des plus extraordinaires. Il se pourrait qu'il soit originaire de la vallée du Nil en Égypte, d’où sont également originaires les tribus Fang jouant de cet instrument.

Denis Blaise Bidjo et son groupe traditionnel venu l'accompagner pour la circonstance ont commencé à jouer avec des balafons et une cloche pour entamer cette nouvelle note musicale très entrainante. Après une trentaine de minutes de chant et de déhanchement, le professeur est parti revêtir ses habits de ville. Laconférence-débat pouvait débuter.

Dénis Blaise Bidjo a commencé tout d'abord en signifiant  que "le Mvet-Oyen est un des patrimoines immatériels de l'UNESCO" car il ne sert pas qu'à amuser la galerie par ses mélodies entrainantes.

Publicité

Le Mbômô Mvet désignant ici le joueur de Mvet peut aussi être un prédicateur de l'avenir et un visionnaire à travers ses paroles lorsqu'il utilise cet instrument si spécial. Le professeur a continué en mentionnant que le cycle épique du Mvet baigne entre le passé, le présent et le futur des peuples d'Okui et d'Engong.

Ceux-ci allient le mime , la parole et le geste. Ils représenteraient un intérêt ethnologique et philosophique majeur selon le professeur Bidjo. Ses récits ne seraient pas de simples fables et épopées. On y retrouverait l'Histoire, la géographie, l'anthropologie et la métaphysique dans les origines du Mvet-Oyen.

Dans ses prestations et émulsions à travers la #Musique, le professeur n'a pa oublié d'évoquer le fait de vouloir créer une école spéciale où l'on ne jouerait que du MVET. 





#Cameroun