Le marché de Noël est par définition un marché où se vend tout ce qui se rapporte à la fête de Noël. Traditionnel en Alsace, notamment à Strasbourg, Mulhouse, Colmar ou encore Kaysersberg, ainsi que dans toute l'Europe centrale, ces marchés ont peu à peu fait le tour du monde, jusqu'à s'inscrire dans les traditions locales.

Généralement, les marchés de Noël sont organisés dans de très grands espaces, par la municipalité, durant tout le mois de décembre. On y trouve toutes sortes de petites échoppes proposant des décorations de Noël, des produits régionaux, artisanaux, mais aussi une restauration locale, qui offre, à des prix concurrentiels, vins chauds et autres gâteaux. Ces marchés s'accompagnent pour la plupart d'illuminations festives, ainsi que d'animations diverses et variées, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Présents dans la majorité des villes de France, ces marchés, véritables vitrines de Noël, ne cessent de croître d'année en année, et cela pour mieux se diversifier. À l'instar de Bordeaux et sa fameuse place Tourny ou encore Paris et ses Champs-Élysées que l'on ne présente plus.

Noël, c'est avant tout le symbole du partage. Même si de nos jours la majorité des fêtes riment avec "carte bleue", cela n'entache en rien le véritable esprit de Noël, qui n'en devient que plus attrayant.

La tradition des marchés de Noël prend son origine en Europe

Il faut donc remonter au 15e siècle pour retrouver une trace des premiers marchés de Noël en Allemagne, sous l'appellation de "Marché de Saint-Nicolas". Le premier document relatant ce type de marché est daté de 1434 sous le règne de Frédéric II de Saxe, évoquant un "Striezelmarkt" qui eut lieu à Dresde, le lundi précédent le 25 décembre. Des années plus tard, la Réforme, perpétuant la tradition, le rebaptise en "Christkindlesmarkt", soit "marché de l'Enfant Christ", pour lutter contre le culte des Saints, qui à cette époque était très répandu.

À la fin du 20e siècle, cette tradition s'étend à de nombreuses villes européennes, qui instaurent leurs propres marchés munis de nombreux chalets et autres attractions.

D'un modèle traditionnel, à un modèle plus moderne

Il est important de noter que derrière toute la féerie de Noël, ces marchés sont aussi une véritable opportunité pour de jeunes créateurs et entrepreneurs de se faire connaître, et ainsi de proposer leurs produits à de nouveaux clients. Mais cela n'est pas toujours simple, car ces marchés étant de plus en plus populaires, le coût de l'hébergement ou de la location d'un chalet est également plus élevé. Dès lors, tous ne peuvent se le permettre.

Aussi, pour que tout le monde puisse profiter de Noël et de ce business très lucratif, de plus en plus de marchés indépendants voient le jour, afin de permettre aux créateurs et entrepreneurs de posséder eux aussi leurs stands à de très bas coûts, et ainsi de rentabiliser leur investissement.

Ces marchés alternatifs, souvent plus modernes et plus ouverts, permettent également d'associer Noël à de nouvelles causes. Prenons l'exemple du projet de Darwin à Bordeaux, qui associe Noël à l'écologie avec le "Christmas market", ou encore "le Noël "girly" des jeunes créateurs", qui mets à l'honneur la femme. C'est peut-être en ces événements que réside le véritable esprit de Noël. Car le partage de cette fête se fait aussi avec les exposants qui durant ce mois de décembre contribuent à la magie de Noël.

Quoiqu'il en soit, personne ne pourra nier que cette tradition hivernale des marchés de Noël, qui s'inscrit véritablement dans la durée, n'a pas encore fini de nous émerveiller.