La frite serait-elle en passe de réconcilier les esprits quant au choix du siège du Parlement européen? Ce délicat sujet auquel les parlementaires se trouvent confrontés de manière récurrente a peut-être trouvé un terrain d'entente dans le domaine pour le moins insolite, voire prosaïque de la pomme frite!

En effet, la Belgique, présidant actuellement le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe, est de surcroît l'invitée d'honneur du très médiatique marché de Noël de Strasbourg. C'est ainsi que pas moins de quatorze chalets proposent aux chalands des bières belges, des gaufres liégeoises sans omettre la fameuse frite, servie dans une authentique baraque à frites.

Publicité
Publicité

Pour cette exception belge, la frite a obtenu une autorisation toute spéciale pour figurer en bonne place parmi les pains d'épices et autres friandises typiques de fin d'année. Kris, le responsable flamand de la baraque à frites, n'en revient pas... Le succès est tel qu'il doit se réapprovisionner tous les trois jours en pommes de terre pour répondre à une demande sans cesse croissante...

Il faut avouer, pour les avoir moi-même dégustées par pure gourmandise, que les frites de Kris sont exquises car cuites deux fois dans de la graisse de boeuf! Chacun peut agrémenter son cornet d'une sauce exotique à l'Andalouse ou à la Samouraï mais personnellement, je les préfère natures.

Et bien sûr, pour légitimer leur présence Place Gutenberg à Strasbourg, nos amis belges ont installé leur emblématique Manneken-Pis qui réjouit petits et grands!

Dire que la frite est devenue le symbole de la réconciliation entre les pro et les anti-Strasbourg quant au choix du siège du Parlement européen, serait peut-être tirer une conclusion un peu hâtive mais il semble d'ores et déjà acquis que la frite bénéficie d'une nouvelle aura...

Publicité

Les Belges n'ont-ils pas demandé récemment son inscription à l'UNESCO afin qu'elle entre dans l'Histoire? La frite, il faut bien le dire, a le vent en poupe, il suffit d'observer les chalands qui se pressent par centaines tous les jours auprès de la baraque de Kris pour comprendre que la frite condense à elle seule une petite part de l'âme européenne.