Une scène, une toile de fond en forme d'arc-en-ciel et cinq artistes en tenue traditionnelle accompagnés de trois conteuses pour la traduction française. Le décor est ainsi planté pour une heure d'immersion dans la culture russe avec le théâtre de marionnettes de Novossibirsk à travers trois histoires proches des contes de Perrault : Ryaba la poule ou l'histoire tendre et cruelle de la poule aux œufs d'or, Kolobok (boule de pain en russe) proche de l'histoire de Roule-galette, et Le gros navet.

D'une histoire à l'autre, la marionnette invite au voyage

L'artiste et sa marionnette prennent place et très vite, le spectateur est transporté dans cet univers onirique.

Publicité
Publicité

Les marionnettes accompagnées par les artistes sur scène évoluent ensemble : ils déambulent, dansent, chantent, pensent, crient... et réagissent avec les musiciens. Le spectacle est bien ficelé entre les acteurs, les musiciens et les conteurs traducteurs. Le folklore russe à travers le son de la guitare, les percussions des timbales, la richesse des déguisements et du jeux des poupées et de "leurs ombres" donne le ton. Au fil du récit, les anecdotes font sourire les petits et réfléchir les plus grands.

Un art populaire qui fascine

Le théâtre de marionnettes en Russie est un art populaire reconnu qui s'est professionnalisé au fil des siècles. Le marionnettiste est un artiste multifacette : comédien, musicien, conteur, danseur... Il offre ainsi à son public, majoritairement des enfants, un travail artistique complet : tel un ballet bien réglé, les acteurs s'entrecroisent, échange des regards, s'active sans se bousculer, change de voix en un éclair dès qu'ils ont changé de marionnette.

Publicité

Impressionnant.

La précision du travail et le bonheur qu'il provoque dans la salle explique le succès international des troupes russes. Toutes ont leurs petits secrets. Les unes jouent avec les ombres, d'autres créent des marionnettes en tissus, en céramique ou découpent des figurines dans du papier… qu'importe le résultat épate les publics.

Avant chaque spectacle, un échauffement des mains du marionnettiste est incontournable : "Selon la marionnette, la manipulation est différente et l'agilité de tous les doigts de l'artiste implique travail et rigueur comme un pianiste". La diversité des marionnettes donne le ton. A planchettes ou à tige, elles offrent des rôles et des postures diverses : du renard aux membres articulés qui court après la boule de pain aux yeux et aux sourcils remplis d'émotions, à la danseuse et équilibriste qui se évoluent sur son fil au rythme de la musique... Rien n'est laissé au hasard. Et la langue étrangère n'y change rien, les spectateurs suivent ces belles histoires et en sortiront conquis.