Teenage Mutant Ninja Turtles. Si ce nom évoque dans l'inconscient collectif autant des dessins animées que des #Films ou qu'une série live qui évoluait dans le même univers que les Power Rangers, il désignait à la base un comics qui, plus précisément parodiait Daredevil. Tombés dans des déchets radioactifs qui les ont transformés en êtres humanoïdes, élevés par un rat maîtrisant les arts martiaux, Raphaël, Leonardo, Michelangelo et Donatello allaient devenir les Tortues Ninja. Et engendrer un tas d'adaptations. 

Vingt-et-un ans après la fin d'une trilogie cinématographique de qualité discutable, le réalisateur Jonathan Liebesman, pour Nickelodeon Movies et Paramount Pictures, a permis à la franchise de redémarrer sur grand écran, épaulé par Michael Bay. Ninja Turtles assume pleinement l'essence des livres dont il s'inspire, en reprenant les codes du genre super-héroïque pour mieux les parodier. A l'instar de n'importe quel film Marvel, il est rempli de clins d’œil et se pose comme la base d'une nouvelle saga.

Ainsi, une suite est déjà en chantier et planifiée pour l'été 2016. Les premières informations commencent à tomber, et on sait maintenant qu'un nouveau personnage fera son apparition. Il s'agira de Casey Jones, un humain allié des Tortues qui cache son visage sous un masque de hockey et qui se bat contre le crime à coups de battes de baseball, de clubs de golf et autres crosses. Pour faire court, c'est un justicier des rues. Un rôle qui a été offert à Stephen Amell !

Le comédien est un habitué, presque un vétéran du genre puisqu'il incarne Green Arrow, un super-héros sans pouvoirs qui défend sa ville simplement armé d'un arc et de flèches, dans la série Arrow et dans son spin-off The Flash depuis 2012. Plus qu'un acteur, il est ouvertement passionné par ce qui'il fait. Mais la politique de DC Entertainment veut que les adaptations de comics sur grand écran n'évoluent pas dans le même univers que celles pensées pour la télévision. Par exemple, un film The Flash est prévu pour 2018 mais il ne sera pas lié à la série. Les chances de Stephen Amell de reprendre le rôle de l'Archer Vert au #Cinéma sont par conséquent assez minces pour ne pas dire quasiment nulles.

Mais la Paramount semble moins effrayée à l'idée d'amener sur grand écran des acteurs "de télévision". Ainsi, l'acteur qui n'avait incarné que des personnages mineurs dans des téléfilms ou des longs-métrages sortis directement en DVDs a décroché son premier rôle dans un blockbuster. Mais la proximité entre les personnages de Green Arrow et de Casey Jnes n'est-elle pas un danger ? Stephen Amell ne risque-t-il pas de s'enfermer dans un type de héros ? A l'instar d'un Robert Downey Jr ou d'un Benedict Cumberbatch n'a-t-il pas des chances de voir sa filmographie se transformer en une suite de rôles beaucoup trop similaire à celui d'Oliver Queen ? A voir dès 2016, dans Ninja Turtles 2. #Séries TV