Publicité
Publicité

Au départ, en 2000, un pari un peu fou de Hubert Rubbens de rassembler quelques bateaux, afin de faire vivre la Reine des Plages. Ils étaient une vingtaine à suivre le mouvement de ce navigateur belge, Ostende à l'Ancre était né. Pour la 16ième édition, ils seront plus de 160 (il se dit même qu'on pourrait accueillir 180 navires). De toutes les tailles, de voilures, ces voiliers -pour la plupart- pourront être visités du 28 au 31 mai. De 10 à 18 h, les pontons attendrons les milliers de visiteurs (l'an dernier ils étaient 200.000... malgré un changement de date, pour raisons d'élections), mais la fête ne sera pas que sur l'eau.

Sauvetage en mer, le thème de cette 16è édition

A chaque édition son thème, et celui de cette année sera "le sauvetage en mer". S'en aller au loin, sur le flots, représente toujours un danger potentiel. Que l'on soit navigateur confirmé, ou simple plaisancier, il faut constamment être sur ses gardes, une mer calme passera très rapidement à dangereuse, en moins de temps qu'il faut pour l'écrire. Des milliers de personnes s'activent tous les jours, afin d'en secourir d'autres, que ce soit par mer ou par air. C'est ainsi que des démonstrations seront organisées lors d'Ostende à l'Ancre, par les navires de secours, et les nouveaux hélicoptères belges, le NH 90 (NATO HELICOPTER), qui doivent remplacer les bons vieux Seaking.

160 navires, 30 groupes de musique, 80 stands

Une fête navale ne serait rien, si on y ajoutait pas une petite dégustation de produits de la mer, de la musique ou encore des objets en rapport avec la mer, les marins. Pour Ostende à l'Ancre, pas moins de 80 stands vous attendent. Du poisson fumé -sur place-, au Chasse Marée, tout est mis en oeuvre pour les amateurs, mais aussi les profanes aimant les grandes étendues d'eau. Musique, bien évidemment, car tout marin qui se respecte aime aussi chanter (même si c'est mal...) dans les grands moments de solitudes. Des groupes d'ici et d'ailleurs, qui animeront les quais et les soirées sur les bateaux. plusieurs groupes vocaux, dont le Belge "Les Mâles de Mer" ou le Français "Chien de Mer", mais aussi des artistes Irlandais "Jameson and Power", sans oublier les produits locaux, comme  "Follia". Pour tous les goûts, certes, avec l'absolue certitude de vivre de bons moments.

L'Etoile du Roy, le navire amiral

A l'origine, un entrepreneur britannique, Michael Turk, passionné par l'époque de l'amiral Nelson eut l'idée de faire construire une réplique, afin de la proposer à l'industrie du film et des séries télévisées. En 1997, le bateau était terminé sous le nom du Grand Turk, et commençait sa carrière cinématographique. Malheureusement pour le britannique, la crise de 2008 passait par là, et il se résigna à vendre le bâtiment. Ce fut Bob Escoffer, armateur français de Saint-Malo qui l'acheta et en changea le nom. L'Etoile du Roy débutait une nouvelle carrière, celle des croisières de luxe. La frégate sera de la partie d'Ostende à l'Ancre jusqu'en 2018. #Belgique #Tourisme