Un roman de Katherine Paterson

Bien loin du Monde de Narnia pourtant mis en évidence sur l'affiche du film, l'histoire raconte la rencontre de deux préadolescents que tout oppose. L'une, Leslie (interprétée par la jeune Anna Sophia Robb), fille d'un couple d'écrivains aisés venant d'emménager près de chez Jess (interprété par Josh Hutcherson), jeune garçon solitaire d'une famille nombreuse et pauvre.

Intitulé Le pont de Térabithia, le roman de Katherin Paterson parle de l'univers que vont se créer ces presque adolescents pas tout à fait sortis de l'enfance, pour oublier leurs problèmes respectifs de famille et d'intégration.

Publicité
Publicité

Une belle histoire d'amitié

Pourtant réticent à connaître sa nouvelle voisine après qu'elle l'ait battu à la course, Jess finira par tomber sous le charme de cette jeune fille pleine de vie et d'imagination. Fuyant les tortionnaires que nous avons tous rencontré (ou été) dans notre enfance, les deux jeunes gens exploiteront une forêt près de chez eux pour implanter leur imaginaire incroyable. Se faisant confiance peu à peu, ils verront de la magie dans le moindre arbre, le moindre animal, créant un véritable royaume dans lequel leurs tortionnaires se prennent de sacrées raclées et où la dure réalité de la vie ne les rejoint pas.

Une histoire dissimulée

Aussi éloigné que possible d'un conte de fée, ce sublime conte moderne fera de l'imagination fantastique le cœur du récit. Le film de Gabor Csupo surprit.

Publicité

Sortit en mars 2007, il surprit parce que la plupart des images que l'on nous dévoilait ne représentaient en réalité que quelques rares scènes du film.

Au fianl, beaucoup plus de scènes se passent dans l'école où chez les parents de Jess que dans leur forêt enchanté. On nous montre bien plus les problèmes de la réalité, les questionnements et les injustices que vivent les enfants, que l'univers magique où même là, des montres écureuils et des arbres-trolls géants vont s'en prendre à eux ou à leur cabane située en haut d'un arbre.

Mais bien plus étonnant encore, c'est la fin qui nous surprend. Épouvantablement triste, le film se figera pendant plusieurs minutes sur le décès de Leslie, à un moment où personne ne pouvait s'y attendre. Tout comme Jess, on ne croit pas à l'annonce de la mort de l'adolescente pleine de vie et on s'attend à la voir resurgir derrière un arbre. Ensuite viennent plusieurs minutes significatives de ce que peut être le deuil pour un préadolescent, et autant vous dire qu'il vaut mieux avoir une boîte de mouchoirs près de soi. #Films #Fiction