Thomas Vergara ne s'était pas exprimé publiquement depuis son entretien dans le magazine de TF1, Sept à huit. Il vient de donner une interview exclusive au blogueur de téléréalité, Jeremstar.

Dans sept à huit, Thomas se confiait face caméra 

En novembre 2014, "l'affaire #Nabilla" monopolisait l'information en France : la jeune femme était en détention provisoire pour tentative d'homicide sur son compagnon Thomas Vergara, ce dernier sortait de l'hôpital et s'exprimait sur TF1.

Dans cet entretien, le jeune homme se défendait de toute violence : "On est en train de me faire passer pour le coupable parce que j'ai le profil parfait, parce que dans une émission je me suis énervé plusieurs fois. Mais ça ne veut rien dire." disait-il.

Publicité
Publicité

Il racontait aussi que Nabilla a "un problème" : "Je me disais, il n'y a que moi qui peut l'aider. Il n'y a que moi qui peut aider cette personne."

Bien que victime de coups donnés par sa petite amie : "Je m'en suis pris des coups. Vous pouvez voir, il y a des photos de moi avec des cocards, on m'a cassé des lunettes dans la tête.", Thomas insistait sur l'amour fusionnel qui les unit : "Ce sont juste deux personnes qui s'aiment et qui s'aiment un peu trop justement."

Pour obtenir ce scoop, Emmanuel Chain a expliqué sur LCI que la journaliste a d'abord su obtenir la confiance de Thomas et de son avocat, puis qu'elle a usé de "psychologie" : "Il n'avait pas forcément intérêt à s'exprimer, alors y a eu une approche psychologique pour le convaincre".

Une démarche que Thomas semble apprécier particulièrement puisque c'est encore la confiance et cet aspect "psychologique" qui l'a convaincu de donner une interview à Jeremstar.

Publicité

Dans la baignoire de Jeremstar, Thomas se livre en confiance 

"Thomas avait envie de se livrer sans être "piégé" et de le faire avec une personne en qui il avait confiance." raconte Jeremstar au site Gossip (qui lui appartient).

Le petit ami de Nabilla insiste sur le fait d'être mieux compris des spectateurs lors d'une interview vidéo : "Je trouve que le rendu n'est pas le même et que souvent, ces interviews passent bien plus inaperçues pour des candidats de téléréalité comme nous qu'une interview filmée où l'on peut voir le visage et les émotions de la personne", et sur l'aspect thérapeutique de l'exercice : "Là, j'ai pu me lâcher en m'exprimant de vive voix, un peu comme une thérapie, et j'espère qu'avec cette interview vidéo, les gens auront la juste mesure de mon ressenti et que cela permettra en quelque sorte de tourner la page en attendant le jugement..."

Le blogueur Jeremstar, promet des "révélations inédites" avant la publication de son interview du petit ami de Nabilla. #Célébrités #Télé-réalité