La rencontre de deux amoureux du #Cinéma

Le film "Nos jours heureux" est une adaptation du court métrage "Ces jours heureux", tourné en 2001 par les deux même réalisateurs : Oliver Nakache et Eric Toledano. S'étant rencontrés eux même sur une colonie de vacances plusieurs années auparavant en tant qu'animateurs, les deux passionnés du cinéma ont décidé de faire partager leurs expériences mais surtout leurs meilleurs souvenir de colonie.

Un film qui fonctionne

Lors de sa sortie en salle en 2006, en pleine finale de coupe du monde de football (pourtant une période assez vide côté cinéma), le film "a réuni 1 473 273 spectateurs en salle". ("Wikipédia") Déjà un nombre très conséquent pour une comédie française.

Publicité
Publicité

Récompensé par le prix du jury, le prix du jury jeunes et même le prix de la meilleure actrice pour Joséphine de Meaux qui incarne Caroline, une animatrice réservée et pleurnicheuse qui va changer du tout au tout dans le film, celui-ci continue de plaire et de faire parler de lui. Bien que les audiences chutent après chaque passage sur les chaînes de M6, il n'en reste que la chaîne s'est placée en "quatrième place du tableau général des audiences" ("toutelatele.com") hier soir, grâce à un film déjà culte, dans lequel peuvent se reconnaître beaucoup de familles.

Une histoire de colo

Tout le monde sait ce qu'est une colonie de vacances. Les enfants les connaissent pour y avoir été ou en avoir découvert le fonctionnement après une classe de découverte ou un classe de neige et les parents parce qu'ils y ont été enfants, ou parce qu'eux même ont été animateurs dans leur jeunesse.

Publicité

Pour ceux qui n'ont jamais participé à une colonie de vacances, ce film est une découverte, un étonnement, et un choc (de nos jours les enfants sont heureusement mieux encadrés et les animateurs moins vulgaires qu'à cette époque). C'est sûrement pour cette raison que les réalisateurs ont décidé de baser leur film en 1992, à une époque où les colonies avaient moins de règles à respecter et où les animateurs pouvaient se permettre des choses comme fumer devant les enfants ou les laisser sans surveillance.

L'histoire tourne autour de Vincent Rousseau (joué par Jean-Paul Rouve), directeur de la colonie au père envahissant, qui pendant trois semaines devra gérer des enfants indisciplinés aux problèmes multiples, des animateurs pas vraiment très professionnels, une inspection de la Jeunesse et des Sports, et tout pleins d'autres problèmes qui feront de cette colonie une aventure pas comme les autres.

Fonctionnant beaucoup sur la nostalgie et l'humour, ce film convient aussi bien aux grands qu'aux petits, avec des animateurs très particuliers (incarnés entre autres par Marilou Berry, Jean Benguigui ou encore Omar Sy) qui nous feront passer une bonne soirée en leur compagnie.

Publicité

Une bande son qui attire

Avec des sons comme "Home" de Micharl Robinson, "Happy Song" de Silm Pezin, "I wanna be where you are" de Michael Jackson ou encore "Who was the Boss" de The Braxtons, le film Nos jours heureux se doit d'être vu au moins une fois dans sa vie.

BN #Films