Sepultura, le début du bruit jouissif

Fondé en 1984 par Max et Igor Cavalera, ce groupe brésilien qui signifie "tombeau", va nous faire, en effet, mourir de bonheur ou mourir d'avoir trop mangé de Metal pendant un #Concert ! C'est le groupe le plus influent de la scène trash et death dans les années 80 et au début des années 90. Une véritable explosion de rythmique vive et accrocheuse, un jeu de guitare lourd et collant, et la voix rauque de Max.

Formé en pleine répression policière et dictatoriale

Ils deviennent populaires à la fin des années 80 avec un genre nouveau bien trash qui se popularise rapidement aux Etats-Unis et en Europe.

Publicité
Publicité

La foule des hardos est au rendez-vous et devient porteuse de cette bande chevelue qui nous apporte un frisson démentiel par leur charisme et une #Musique très forte et variée. Nous avons tous entendu au moins un titre de Sepultura, et les albums se suivent et se vendent par millions ! 

Quelques albums se distinguent

En 1991, sort "Arise", un carton plein, puis "Chaos A.D"en 1993 et "Roots" en 1996, ce dernier reprend avec les riffs métalleux la tradition brésilienne en y incorporant des instruments du pays, un mélange très soluble et un album différent des autres mais toujours aussi fulgurant ! Le groupe a réalisé 13 albums studio, le dernier en 2013 "The mediator between heads and hands must be the heart". Le chiffre: 3 millions d'albums vendus aux Etats-Unis et 20 millions dans le monde ! Bel exemple de longévité comme leur chevelure !

Départ de Max Cavalera en 1996

Le choc est rude, le monde des hardos est désespéré.

Publicité

Mais, arrive Derrick Green, un Black qui assure le remplacement de Max mais qui n'aura pas le même impact, au début. Avec l'album 'Against", Sepultura ne fait pas l'unanimité des fans et décroche doucement... mais Derrick continue de chanter avec rudesse et force et montre au public qu'il peut encore porter le groupe ! Avec l'album "Kairos" en 2011, nous reprenons le monde endiablé du mouvement Death ! Une bonne nouvelle !

Nous pensons toujours à Max

Je n'ai pas mentionné plusieurs albums comme "Beneath the remains" ou "Schyzophrenia" entre 1987 et 1989 qui restent un commencement dévastateur de ce groupe qui dure ! Alors, écoutez le titre "Orgamastron" pour vous redonner du plaisir et atteindre le septième ciel de l'audition#Célébrités