Les successions

Nous sommes encore mortels aussi tout ce que nous avons amassé dans notre vie se retrouve un jour en salle des ventes. La province, lieu de prédilection des retraités, est riche en successions offertes aux amateurs. Cependant les acheteurs sont moins nombreux que les vendeurs. Les ventes aux enchères ne sont pas suivies par le grand public, pas fréquentées par les jeunes générations ignorantes de cette pratique et dénigrant les objets anciens. Ils ont tort car au lieu de déposer des listes de mariage dans de grands magasins à des prix élevés, ils auraient à moindre coût des services de table en porcelaine en parfait état.

 

La vaisselle de nos grand-mères

Actuellement la vaisselle du siècle dernier, malgré sa qualité et son attrait esthétique, son histoire émouvante, est ignorée, délaissée.

Publicité
Publicité

On assiste à des ventes hallucinantes où un service de cinquante pièces (assiettes plates, creuses, à dessert, plats, soupières...) atteint péniblement la somme de 50 euros, au mieux, car souvent il ne trouve pas preneur. Pourquoi ? La rumeur dit que cette porcelaine ne supporte pas les passages au lave-vaisselle : c'est faux, les décors sont tenaces et résistent à une trentaine d'années de détergents sans problème. Cette porcelaine ancienne ne craint que la casse comme celle d'aujourd'hui.

La mode

La mode est en cause sans doute, mais pour donner un exemple, entre un service à thé en porcelaine de Limoges, style art-déco (vingt-sept pièces : douze tasses, douze soucoupes, théière, pot à lait et sucrier) à 30 euros l'ensemble en salle des ventes, taxes et honoraires compris, et un service actuel qui coûtera au minimum dix fois plus cher pour un usage pas plus assuré dans le temps, le choix devrait être évident...

Publicité

Nos aïeux, qui ont conservé amoureusement ces services à une époque où la vaisselle était un bien précieux à transmettre aux générations futures, seraient très déçus de ce dédain immérité.

 

Le jeu passionnant des enchères

Non seulement vous ferez des affaires en allant suivre les ventes aux enchères dans les salles de province, mais encore vous découvrirez le plaisir excitant d'enchérir. #Mode #Crise économique