Japan Expo, créé en 1999, est devenu un des salons événementiels + ou - geeks les plus importants d'Europe. D'abord centré sur la culture japonaise, le festival s'est doté en 2007 de ce qui allait devenir la version française de Comic Con', accueillant en son sein les univers issus des bandes dessinées américaines. Mais l'édition 2015 du festival est particulière. Alors que le Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte a accueilli Japan Expo le premier week-end de juillet, Paris Comic Con' aura lieu du 23 au 25 octobre à la Grande Halle de la Villette. Du fait, peut-on désormais considérer Japan Expo comme réservé à un public exclusivement fan de manga ? 

Japan Expo est indéniablement un autre monde, tout en restant le nôtre. En se frayant un chemin entre les visiteurs - parfois déguisés en licornes - tenant des panneaux Free Hugs/Kiss/Sex, on peut tomber sur Cloud* de Final Fantasy VII ou encore Luffy de One Piece. Puis, au détour d'une boutique de DVDs mettant en avant les intégrales de Goldorak et de Dragon Ball Z, on croise un autre membre d'Arsenik Films. En continuant d'avancer, ce n'est plus des Pikachu femelles qu'on croise mais bel et bien Dark Vador et Deadpool. 

Japan Expo, les comics et la science-fiction n'en ont pas disparu. On en prend encore plus conscience quand dans un premier temps on trouve une boutique perdue au milieu des stands Manga Café, qui vend aussi bien des tomes de Daredevil, que de Superman ou de The Walking Dead et d'Hellboy. On le saisit réellement quand, en se baladant entre les différentes consoles permettant de tester les adaptations vidéo-ludiques de Sword Art Online et de Godzilla, d'assister à un tournoi de Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 4 ou encore de découvrir la version console de Tekken 7, on finit par trouver la Batmobile de Batman : Arkham Knight devant laquelle se tiennent un Joker et une Harley Quinn.

Japan Expo, c'est aussi le repère de la culture geek française. D'abord parce que plusieurs événements autour du collectif d'humoristes d'Internet qu'est Golden Moustache étaient organisés. Mais aussi parce que comme chaque année, on pouvait retrouver les différents stands d'Ankama. La société originaire de Roubaix qui édite aussi bien des jeux vidéo que des bandes dessinées est peut-être un des symboles les plus forts en Europe du mélange des cultures "manga" et "comics". Et, en plus des produits dérivés qui étaient vendus, les auteurs du Label 619 ou de franga comme City Hall étaient présents pour des dédicaces. Tout comme François Descraques et une partie de l'équipe de Frenchball, assurant la promo' du roman La Meute sorti le 19 juin en version physique aux éditions Bragelone - et précédemment publié au format numérique - qui est une suite de la websérie Le Visiteur du Futur.

Japan Expo, malgré un aspect commercial qu'il est nécessaire de signaler et les prix parfois exorbitants de ce qu'on peut y trouver, est un véritable rassemblement de toutes les cultures liées à l'imaginaire. L'émancipation de Paris Comic' Con est bénéfique pour les deux festivals. Et si on peut douter que les manga seront représentés en octobre, on a hâte d'y être. Surtout quand on sait que Frank Miller en est l'invité d'honneur

* : les personnages cités sont des cosplays. Des fans déguisés en leurs héros.   #Livres #Paris culture #Japon