Rien ne pouvait présager que cette petite dame sortie des quartiers de Douala (capitale économique du Cameorun) pourrait ainsi faire trembler les scènes de théâtre du #Cameroun et maintenant d'Erurope. Selavie auparavant prénommée Selavie NewWay lors de ses premières représentations dans son pays d'origine, se produisait à Canal 2 dans l'émission Bouillon du rire. Cette jeune femme dont le talent et les skecths n'ont pas d'égale, a été la première  humoriste femme du Cameroun à se faire connaitre du grand public. Aujourd'hui avec son show Selavie en couleur, elle nous montre ainsi que les métiers du spectacle et du divertissement  font partie inérante du clivage humouristique mondial.

Publicité
Publicité

 Premiers pas avec ce métier pas très commun qui finit par lui réussir.

Selavie, jeune ambitieuse, avait toujours rêvé de pouvoir émerger dans les métiers de l'art notament celui de cet art oratoire ou les femmes au Cameroun n'y avaient pas encore fait leur coming out. Selavie se fixe des objectifs depuis l'âge de 13 ans de pouvoir elle aussi émerger dans ce domaine et de pouvoir vivre de ses passions. Cette jeune esthète se fait finalement découvrir par l'illustre président Tchop-Tchop lui même en plein ascenssion et la fait participer à l'une de ses pièces. S'ensuit alors un parcours glorieux ou cette ambitieuse partagera la scène dans la première chaine privée camerounaise (Canal 2 en 2002) avec deux autres humoristes célèbres Tagne Condom et Fingon tralala. Assujettie à ses idéaux réformistes, Selavie continue en produisant et en écrivant une série toujours diffusée sur Canal 2 et finira même par produire et réaliser son premier long métrage ( Illusion Falale 2003).

Publicité

Dès ce moment ou Selavie se fait connaitre, s'ensuit une pleiade de prix et de récompenses qui la placent au sommet des humoristes femmes du Cameroun et même d'Afrique (Lady Golden meilleure comédienne 2005, prix de l'excellence Africaine meilleure humorite 2004...) 

Un parcours pas très commun, quelquefois parsemé de désillusions.

Habituée à se projetter dans un univers plus que merveilleux, cette jeune femme dont les ambitions ne font que grandir, arrive donc à Paris les yeux pleins de rêves et est aussitôt désillusionnée. Cette France, belle, propre et élogieuse dont elle avait entendue et vue les images à la télé n'est pas celle qu'elle côtoie au quotidien. Personne ne peut lui donner l'adresse des artistes stars de l'hulour comme elle s'imagine et finit par se faire une raison. Habitué à démontrer ses talents, Selavie s'inscrit d'abord à une formation à l'Actor studio Jack Garfein ensuite et à Acting Intrnational, ensuite elle intègre l'école du One-Man-Show de Paris. Arrive donc la naissance de son premier One woman show en 2012: Sélavie vous colonise répérée par Gérard Sibelle véritable découvreur de talents qui la prend sous son aile. Son heure venue, Sélavie enchaine les plateaux télés et les scènes très connues de One man show tels : Le Jamel Comedy Club, La royal Factory de Versailles, les Feux de la rampe, le Koek's théâtre de Bruxelles...Chroniqueuse à chaine Télésud pour l'émission Afronight, Selavie ne cesse de démontrer son talent au delà de ce qu'elle aurait pu imaginer en président la cérémonie des nuits blanches du théâtre 14 et en obtenant le premier rôle dans le film Mère seule de Bertrand Booba.

Publicité

Aujourd'hui, cette jeune femme férue de programmes télé depuis sa tendre enfance nous propose son nouveau show tout en couleur mise en scène par Franchie Sarras SELAVIE EN COULEUR  au théâtre de Nesle tout les samedi à partir de 19 heures. Le Cameroun aura vu naitre cette première humoriste femme de l'histoire du One-Woman-Show et n'en pourrait qu'être fier de cette ascension fulgurante menée de main de maître par une détermination sans faille.

  #Facebook #Internet