13 février 2006 le corps du jeune Ilan Halimi était retrouvé le long des voies ferrées du RER C à Sainte-Geneviève-des-Bois. Ce fils aîné d'une famille juive a été enlevé le 21 janvier 2006 en région parisienne et torturé pendant trois semaines dans une cité HLM de Bagneux. Il décédera quelques temps après son arrivée à l'hôpital.

L’autopsie va révéler des « brûlures » sur 80 % du corps, de multiples « hématomes et contusions », « une plaie à la joue » et « deux plaies à l’arme blanche sous la gorge ». Ilan a vécu l'enfer, torturé par ceux qui seront surnommés le « Gang des barbares ». La France est choquée par ce crime antisémite.

Publicité
Publicité

Le Youtubeur s'est rendu ce 09 avril sur le site de Violvocal suite à l'invitation d'Ulcan. Les deux hommes sont en guerre depuis plusieurs jours et s'affrontent via des lives sur l'application Périscope.

Bassem s'est donc rendu sur le chat pour une battle dans les règles de l'art. Mais, face à un Ulcan remonté qui lui coupe souvent la parole, Bassem dérape et lâche « On va refaire une Ilan Halimi, appelez moi Youssouf Fofana ».

Youssouf Fofana, est le nom du cerveau du  "Gang des barbares" c'est celui qui a prémédité l’enlèvement d’Halimi. Il promettait d'ailleurs en février 'une action' pour « fêter » sa mort. Une comparaison malheureuse de Bassem, qui s'est déjà fait remarquer pour ses propos misogynes et racistes. Bassem savait donc quand y faisant référence, il choquerait.

Le Youtubeur semble avoir repris du poil de la bête.

Publicité

Plus déterminé que jamais dans ses lives, il rappelle que son bracelet électronique lui sera retiré le 14 avril et qu'il effectuera plusieurs descentes chez ceux qu'ils pensent être des alliés d'Ulcan. La côte de popularité de Bassem continue de chuter et les défections dans ses rangs sont nombreuses. Même si les propos d'Ulcan heurtent certains, il peut compter sur le soutien de Patrice Quateron. Ce colosse, champion de box thaï, s'est filmé en train de rire suite à un live du hackeur. Il avait déjà publié un premier soutien sur sa page Facebok avant de le retirer.

C'est que la réputation d'Ulcan reste toujours sulfureuse et le soutenir c'est s'exposer aux remarques de ses ennemis d'horizon divers.

Ulcan versus Bassem : c'est la lutte finale !

Entre Bassem et Ulcan la guerre est déclarée !

  #Internet #Booba