Depuis quelques jours, la Toile se passionne pour le clash Ulcan/Bassem. Le premier soutenu par la Team ViolVocal (nom du chat en ligne qu'il a lancé il y a quelques années) multiplie les attaques contre le youtubeur. Après les canulars et le harcèlement téléphonique, Grégory Chelli - le véritable nom d'Ulcan - est parvenu à obtenir un cliché intime de Bassem.

Une "victoire" qu'il s'est empressé de relayer sur Périscope devant un public de plus de 3000 personnes. La photo est ensuite affichée sur le site Bassem-Braiki, un nom de domaine qu'il vient d'acquérir sans doute afin d'humilier un peu plus l'homme qui parait pourtant déjà défait. 

Et c'est là où le bât blesse.

Publicité
Publicité

Alors qu'Ulcan était soutenu par une large majorité, comme le montre un sondage qui le crédite de 83% d'opinions favorables et que ses expressions "PLS" (position latérale de sécurité pour exprimer la soumission), "Ouloulou" (le gimmick de Booba) et "Ca c'est une réalité" sont repris en masse, la hargne de Grégory agace. Certains trouvent qu'il va trop loin notamment lorsqu'il s'en prend à la mère de Bassem qu'il insulte à plusieurs reprises.

Ulcan se dédouane et rappelle que Bassem a envoyé à deux reprises des hommes menacer des femmes : la tenancière d'une auberge qu'il croyait être la mère de Grégory et la grand mère de l'un des membres de Violvocal.

Ses propos sur l'Islam heurtent aussi de nombreuses personnes qui ne parviennent pas à décerner l'ironie ou pas de ses propos. D'autres encore, lui rappelle ceux qu'il a tenu sur les noirs. Je décide alors d'interroger directement Grégory par téléphone.

Publicité

Ulcan indique que s'il s'en est pris à Kemi Seba c'est parce qu'il le considère comme un "fasciste". Avec le rappeur Sultan, il précise que c'était "un canular", qu'il est "un troll du net" donc là pour faire rire. 

Le clash ravive la popularité d'Uclan même si celui-ci réfute avoir cherché le buzz et m'affirme fièrement qu'il était "en TT il y a six mois". Mais grâce à Périscope, il a acquis une nouvelle fanbase et a dû acheter une nouvelle room à ViolVocal "VVofficiel". La room qui peut accueillir 200 membres et est chaque jour pleine de curieux. Les anciens du chat sont dubitatifs mais Ulcan tient à laisser chacun s'exprimer, même ses détracteurs.

Si le hackeur paraît serein, certains chez Violvocal le sont moins. Un tweet publié il y a quelques jours dévoile le mail d'un certain "Golani" membre de la VV donnant des informations à Bassem sur les membres du chat en échange de sa protection. Il avoue avoir eu peur, son adresse avait été dévoilée sur Périscope. Je pose la question à Grégory qui reste persuadé que Bassem ne fera rien.

Publicité

Le problème de Violvocal c'est qu'il a de nombreux ennemis. D'ailleurs une liste de ses membres circulent depuis un an sur le site "Pastebin". Des informations que possèdent Bassem, qui tente d'atteindre les lieutenants de VV puisque le cerveau se trouve en Israël. 

Le clash Uclan-Bassem peut il tourner au bain de sang ? Quand je lui demande si la sécurité de ses membres est assurée, Grégory est catégorique : "les informations qui circulent sont fausses ou datées" et il persiste "à la moindre attaque de Bassem je contacterais les forces de l'ordre elles sont là pour ça". Bassem entendra il la menace ? C'est que sa réputation est en jeu. Ceux qui le soutiennent attendent qu'il réplique, l'y pousse même. Hier après la diffusion de l'appel d'Ulcan à sa mère il promettait une "descente" dès le retrait de son bracelet électronique.

Uclan se connectera encore sur Périscope. Mais cette fois-ci, celui qui se déclare agnostique ne veut pas de clash, il veut informer. Lassé qu'on le renvoie sans cesse à son identité "de juif" son prochain périscope traitera des conflits au Moyen-Orient. Un sujet "qu'il veut boucler en 10 minutes" pour ne pas lasser. Mais sans conflit son périscope suscitera t-il le même engouement ?

Entre Bassem et Ulcan la guerre est déclarée !

Jenifer a mis le feu sur le podium du CasaFashionShow ! #Internet #Rap