Son premier single officiel "Couper détailler" a cumulé plus de 300.000 vues en l'espace d'un mois. Mais Mike Lucazz n'est pas un petit nouveau dans le milieu du #Rap et son succès ne sera pas éphémère. Originaire de Vitry-Sur-Seine, celui qui se rêvait footballeur propose à son public toujours plus nombreux des textes forts et engagés. Rencontre.

Virginie Caille : Tu viens de sortir ton titre "Le gros", parle-nous un peu du clip qui l'accompagne.

Mike Lucazz : Je voulais un clip fort et je suis content du rendu. Le clip dessert bien mon propos mais je voulais surtout qu'il y ait une morale à la fin. Le rendu est beau et esthétique, c'est exactement ce que je voulais, c'est le message que je souhaitais transmettre.

Publicité
Publicité

VC : Comment s’est faite la connexion avec Rohff ?

ML : C'est un rappeur qui m'a influencé dans mes écrits comme Lino ou Fabe. Ils sont tous les trois très forts textuellement. Du coup c'est quelque chose que je m'efforce chaque jour de perfectionner. Rohff vient comme moi de Vitry, il m'a donné des conseils sur la #Musique, sur ma carrière... Il a aimé mon titre "Insomnie" et a accepté de bosser dessus, ce qui a donné un duo.

VC : Tu as un rapport très fort avec ta ville d'origine Vitry, pourquoi revendiques-tu autant ton appartenance au 94 ?

ML : Parce que pour moi Vitry, et le 94 plus généralement, sont le berceau du rap français (rires). Énormément d'excellents rappeurs viennent de ce département. Concernant mon rapport avec lui, quand tu es un artiste, il est important de savoir d'où tu viens et ce que tu représentes.

Publicité

Je refuse de renier mon passé et ma ville, ils ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui.

VC : Petit retour en arrière, en 2013 tu t'en prenais à Zifou, 1995, Sadek, Sultan, Fababy dans le titre "Kendrick Lucazz". Avec le recul est-ce que tu assumes toujours ce titre ?

ML : Pour cette chanson, je me suis inspiré de Kendrick Lamar - d'où le titre - et de sa chanson "Control". Dans son couplet il s'en prend à ses concurrents mais c'est juste un délire et aux États-Unis tout le monde l'a compris. J'ai sorti cette version, il y a plusieurs années j'étais jeune et impulsif. Certains des gens que je clashe ont perçu mon esprit et mon humour, d'autres non. Les amis dont je parle dans mon morceau ont, eux, compris ma démarche et m'ont même félicité.

VC : Ta mixtape va bientôt sortir à quoi doivent s'attendre les fans ?

ML : A une carte de visite. Ce CD montrera tout ce que je sais faire. Il y aura beaucoup de musicalité et de textes. J'ai plus de 80 morceaux prêts ! Je fais le tri, je suis entouré d'une très bonne équipe qui m'aide à prendre du recul même si la décision finale me revient.

Publicité

VC : Quelles sont les trois chansons que tu écoutes en ce moment ?

ML : "J'ai embrassé un flic" de Renaud. Oui, je sais c'est étonnant ! J'aime beaucoup l'esprit qu'il insuffle à ce titre. Je suis fan aussi d'Alessia Cara et de sa chanson "Here" qui a une musicalité très forte et pour finir Despo Rutti "Que la paix soit sur vous tous". Je suis un très grand fan. Sa chanson tourne en boucle, il a des punchlines terribles. J'adorerais collaborer avec lui, je l'admire beaucoup.

Page Facebook de Mike Lucazz

Chaîne Youtube de Mike Lucazz

Vasta Balaei, l'interview : "Une carrière comme celle de David Beckam m'irait très bien !"

Bachelor, le gentleman célibataire : pas cool d'être la seconde ! #Célébrités