On connaît l'actrice Isabelle Adjani pour sa filmographie, mais aussi pour ses propos parfois très francs voire engagés. Au «Journal du dimanche», elle s'est donc exprimée sur le port du burkini à la plage, l'utilisation à outrance des réseaux sociaux et les contradictions du monde politique. Des propos qui sont repris, mal compris, appréciés ou décriés par les internautes et la presse. 

Burkini, réseaux sociaux et politique

Isabelle Adjani trouve la récente sur-médiatisation voire la polémique autour du burkini «ridicule et dangereuse». Elle a ajouté ne pas comprendre comment on peut refuser une baignade à quelqu'une, mais précise que le burkini «relève d'un néo-fondamentalisme archaïque, et peut à juste titre choquer.» L'utilisation à outrance des réseaux sociaux ne lui donne pas envie de s'y impliquer.

Publicité
Publicité

Elle n'a pas de compte twitter, de profil facebook ou d'instagram. Celle qui a débuté sa carrière a 14 ans et est rentrée à la comédie française à 16, n'en a pas eu besoin. Elle déplore la façon dont certains jeunes sont mis ou se donnent en pâture sur le web. Enfin, l'élection présidentielle approchant, elle s'est exprimée sur les contradictions du monde politique, en particulier celles du président de la République François Hollande : «Quand les engagements deviennent des promesses et les promesses des paris, invoquer le manque de chance pour un chef de l'État, c'est drôle, non?». C'est donc sans surprise que l'on découvre le thème du film d'Isabelle Adjani.

Un thriller social au sein d'une entreprise de télécommunications

Le film «Carole Matthieu» réalisé par Louis-Julien Petit sera projeté, hors compétition, au festival du film francophone d'Angoulême qui se déroule du 23 au 28 août 2016. On ne connaît pas encore la date de sortie du long métrage dans toutes les salles.

Publicité

C'est une adaptation du roman de Marin Ledun «Les visages écrasés». La rencontre professionnelle de l'actrice avec le réalisateur Louis-Julien Petit s'est tissée sur fond de préoccupations citoyennes communes et d'appréciations autour du livre. La société est scrutée dans l'oeil de la caméra du réalisateur avec le leitmotiv de rendre compte d'un système qui s'asphyxie lui-même. Un territoire audiovisuel commun d'un cinéma qui s'inscrit dans un courant un brin social et un brin esthétique. L'histoire de «Carole Matthieu» interprétée par Isabelle Adjani est celle d'un médecin du travail confronté aux suicides dans une grande entreprise. Jusqu'ici personne n'a égalé l'actrice qui offre à ses personnages une interprétation hors du commun, tâchant d'explorer sa propre humanité. C'est une qualité à laquelle peu d'actrices peuvent prétendre. #isabelleadjani #Cinéma #Beauté