Film comédie de Pascal Chaumeil. Avec Romain Duris, Michel Blanc, Alice Belaïdi, Gustave Kervern, Alex-Lutz, Charlie-Dupont, Philippe Grand’Henry, Thomas Mustin, Gaël Soudron, Carole Trevoux, Patrick Descamps.

 

L’histoire d’une descente en crise sociale

Jacques, la quarantaine passée, avait tout pour plaire : une vie ordinaire. Cela implique d’avoir un boulot, une compagne, une maison et quelques potes. Nous sommes dans le Nord, non loin de la Belgique. Les usines vacillent une à une. Des actionnaires trop gourmands, on dégraisse, puis on lourde tout le personnel. Qu’est-ce qui reste ? Jacques sur le carreau ! Sa femme l’a quitté.

Publicité
Publicité

Son pote Tom survit dans une pompe à essence pour un salaire de misère. Jeff bricole sur des petits coups plus ou moins honnêtes. Ils se retrouvent les trois au bistrot à picoler quelques bières pour garder le contact par nostalgie de leur ancienne vie d’usine. Dans cet environnement de casse sociale, il y a toujours un mec qui a choisi les chemins de traverse où la légalité est un mot grossier. Celui-là, c’est Gardot ! La soixantaine, il n’a qu’une seule ombre à son tableau de chasse de la réussite : sa femme ! 20 ans de moins, elle a fait l’erreur d’aller fricoter ailleurs. Gardot ça le met en rogne ! Cocufier un petit parrain local, ce n’est pas bon pour la notoriété, les affaires. Alors, il embauche Jacques, juste pour un petit boulot qui prendra quelques minutes : appuyer sur la détente d’un flingue pour éliminer une garce ! Jacques va-t-il refuser le job ?

 

Le réalisateur Pascal Chaumeil signant un succès populaire l’Arnacœur parti trop tôt !

"Un petit boulot" est une #comédie sociale assez sympathique quoi qu’amorale.

Publicité

Planté dans la grisaille du Nord, Romain Duris campe un personnage qu’il affectionne particulièrement. Il y a un petit air de "l’Arnacœur", ça tombe bien, c’est du regretté réalisateur Pascal Chaumeil. Disparu, le 27 Août 2015 d’un cancer, il aurait sans doute étoffé sa filmographie de succès populaire.

 

Adaptation du premier roman de l’américain Iain Levison

Michel Blanc signe le scénario, dialogues et l’adaptation du premier roman "Since the Layoffs" (2002) de l’écrivain américain d’origine écossaise Iain Levison. Á l’origine, l’action se situait aux États-Unis dans une petite ville industrielle en perte de vitesse. "Un petit boulot" est complété par le comédien Gustave Kervern sulfureux de Groland qui amène de l’humanité dans son personnage. Alex-Lutz en contrôleur du personnel est excellent, mais il fait une courte apparition dans le film. Michel Blanc assomme de son naturel, un cynisme jubilatoire. Vous l’aurez compris "Un petit boulot" est à prendre sans se poser de questions pour un moment d’égarement qui tient toutes ses promesses. #Films #Cinéma