Depuis 1954, de Marylin Monroe à Pamela Anderson sans oublier Anna Nicole Smith ou Marla Maples (ex-femme de Donald Trump), les plus belles femmes de la planète sont apparues en tenues légères dans les pages du célèbre magazine au lapin, #playboy. Le magazine érotique a longtemps érigé les playmates les plus connues au rang de Miss et a réservé ses pages centrales aux posters dénudés. Avec l’arrivée d’Internet et la multiplication des publications en kiosque, Playboy a dû se démarquer en proposant du contenu de plus en plus engagé. Il a fallu attendre 1965 pour voir Jennifer Jackson, la première playmate noire ; 1992 avec Stephanie Adams en tant que lesbienne déclarée et militante ; 2008 avec Juliette Fretté en tant que féministe et militante ; et finalement, 2016 pour voir Noor Tagouri, première femme photographiée en hijab.

Publicité
Publicité

 

Noor Tagouri dénonce la difficulté d’être musulmane aux États-Unis

La nouvelle a été accueillie par autant de critiques positives que négatives. Certains sont heureux de voir enfin une femme musulmane voilée dans un magazine célèbre, d’autres doutent du bien fondé d’apparaître dans une publication où les femmes sont considérées comme des objets. C’est la journaliste américaine d’origine libyenne de 22 ans, Noor Tagouri que l’on peut retrouver dans l’édition de Playboy du mois d’octobre, dans un feuillet intitulé « Renegades », consacré aux personnes qui risque leur vie pour ce qu’ils aiment. Dans la vie, Noor travaille pour Newsy, un réseau de vidéos d’information et elle souhaite parler de la difficulté de vivre et de grandir aux États-Unis en tant que musulmane.

 

Noor pose dans Playboy avec son hijab pour défendre sa cause

Vêtue d’un blouson en cuir noir, d’un jean, de baskets et de son hijab, Noor fait la grimace devant un décor urbain taggé.

Publicité

Moderne et dynamique, la jeune journaliste dénonce les médias qui « distordent l’histoire de [sa] communauté ». Les 100 000 abonnés de la belle, sur les réseaux sociaux ont lancé le débat quant à l’utilité d’apparaître dans un magazine qui objectifie les femmes. Mais Noor a un seul objectif, gagner de la notoriété pour devenir la première femme aux États-Unis à présenter un journal télévisé en portant un #Voile. En France, on le sait, les femmes voilées n’ont pas beaucoup de place sur la scène médiatique. #polémique