Ce revirement de situation qui laisse déjà pas mal de cinéphiles et fans de la licence assez perplexes quand on sait que cette adaptation ne va s'appuyer que sur un seul roman de 119 pages (en se basant sur la seconde édition). Tandis que le film Harry Potter #Les Animaux Fantastiques, réalisé par David Yates, est prévu pour le 16 novembre, nous avons appris que ce film ne ferait pas partie d'une trilogie mais appartiendrait à une saga de cinq long-métrages. Durant une F.A.Q, J.K Rowling, auteure du livre et scénariste du film, a annoncé sur son compte Twitter qu'il ne s'agirait pas moins de cinq films. Elle a ajouté que le terme trilogie avait été réservé mais, maintenant que l'intrigue a suffisamment été développée, J.

Publicité
Publicité

K. Rowling estime qu'elle a suffisamment avancé pour affirmer que toutes les conditions étaient réunies pour réaliser cinq films. Concernant les dates, le second est annoncé pour novembre 2018, le troisième pour 2020, le quatrième pour 2022 et la cinquième conclurait le tout en 2024. Pour le casting, il sera formé des acteurs Dan Fogler, Katherine Waterson, Colin Farrell ou encore Ezra Miller.

Harry Potter : Le cinéma pousse-t-il à bout les licences ?

En voyant la volonté des studios à étirer autant le contenu de livres pour réaliser un maximum de films, on se demande si il est bien sain de pousser autant les adaptations littéraires au #Cinéma. Quand on y réfléchit, #Harry Potter et les Reliques de la Mort a été divisé en deux films pour un seul livre, la saga du Hobbit a réussi à faire trois films sur un seul livre et, maintenant, on compte faire cinq films avec un seul livre.

Publicité

C'est à se demander si on respecte encore l'histoire originale et si les films ne vont pas se résumer à inclure des scènes au ralenti en grande quantité ou encore de développer des passages du livres en longueur pour continuer de faire durer l'action encore et encore sans avoir à se fatiguer. On se demande à quoi pensent les studios et si cette technique ne va pas finir par décourager les fans à aller voir leurs licences préférées au cinéma. Quand on voit le dénouement d'Harry Potter 7 ou encore du Hobbit, cela ne donne pas très envie d'aller le voir.