A #Hollywood, les « stars » sont à la fois dans le ciel et sur les trottoirs. Eddie Redmayne a, à priori, tout pour devenir l’une sur lesquelles il sera bientôt possible de marcher. De là à penser que le comédien anglais pourrait reprendre à terme le mythique rôle possiblement vacant de #James Bond au #Cinéma, il n’y a qu’un pas. Pour être sur la « short list » afin de succéder à Daniel Craig dans le rôle de James Bond 007, il fait avoir beaucoup de talent, mais pas que … Il faut aussi avoir un peu de chance et un timing parfait. Malgré son jeune âge, le comédien se doit d’avoir une grande cheminée. Comme tout bon acteur anglais qui se respecte, Eddie Redmayne est passé par la case « théâtre » avec, à la clé, quelques récompenses majeures, de celles qui laissent présager un passage plus que réussi sur le petit et grand écran ainsi qu'avait pu le faire Kenneth Branagh en son temps.

Publicité
Publicité

Le précoce et talentueux Eddie Redmayne

A l’affiche de la pièce « Red » de John Logan, il rafle en 2009 le « Lawrence Oliver Award », l’une des récompenses les plus prisées du théâtre anglais et un « Tony Award » en 2010 aux Etats-Unis. Une belle rampe de lancement pour le jeune comédien. Puis ce sera l’Oscar du meilleur acteur en 2015 pour son incroyable composition dans « Une merveilleuse histoire du temps » où le comédien interprète l’éminent Stephen Hawking à l’apparition de sa maladie. De nouveau nommé aux Oscars en 2016 dans la catégorie reine du meilleur acteur, Eddie Redmayne est devenu, en l’espace de quelques années, l’une des valeurs sûres d’Hollywood. Avec son visage enfantin, on donnerait tout juste la petite vingtaine à Eddie Redmayne. En effet, ses traits juvéniles auraient pu le cantonner dans des rôles d’éternel adolescent.

Publicité

Ce que l’on sait moins, c’est que le comédien affiche déjà 34 printemps. Et puis, Eddie n’est plus un cœur à prendre. Il s’est marié le 15 décembre 2014 avec Hannah Bagshawe. Il est père de la petite Iris Mary Redmayne depuis Juin. Un bonheur supplémentaire et un facteur de stabilité au moment où sa carrière décolle de façon exponentielle.

My name is Redmayne, Eddie Redmayne !

Si l’on y réfléchit bien, nombre de faits font pencher la balance vers Redmayne pour la reprise à terme du rôle de James Bond.

  • Eddie est anglais, condition indispensable afin d’interpréter 007.
  • Il est reconnu par la profession comme l’un des plus grands comédiens actuel avec l’obtention de l’Oscar du meilleur acteur l’année passée.
  • Il a le temps. En effet, Eddie Redmayne est encore jeune et le poste n’est peut-être pas libre de suite. Daniel Craig (48 ans) s’est vu proposer une incroyable revalorisation salariale à 88M$ pour les deux Bond suivants « Spectre ». L’acteur a décliné mais si l’on se souvient bien, Daniel Craig avait déjà dit « non » à "Spectre" avant de revenir sur sa décision. En cas de défection du Daniel Craig, on évoque, entre autre, Tom Hiddleston, le « Loki » des Avengers. Tom n’a que 35 ans, et Eddie 34. L’âge n’est donc pas forcément un handicap. C'est plus dans l'aspect "viril" que les choses pourraient faire pencher la balance vers Tom Hiddleston. Eddie n'a pas forcément l'image du mâle un peu dominateur que réclame le rôle et que possède naturellement Hiddleston. Il n'y a qu'à voir la série "Night Manager" pour s'en persuader.
  • C’est un comédien qui crédibilise désormais une franchise. Sa participation à une autre Licence qui n’en est qu’à son début, « Les animaux Fantastiques » laisse penser qu'il a désormais les épaules assez large pour appréhender le rôle aux 26 films (si l'on compte le "Casino Royal" de 1967 et "Jamais plus Jamais" de 1983). Cependant, Tom Hiddleston est lui aussi dans deux franchises récurrentes à succès et pas des moindres : « Les Avengers » et "Thor".

Donc, à part des problèmes de planning, Eddie Redmayne devrait n’avoir que l’embarras du choix si Barbara Broccoli, productrice et éminence grise de la licence "James Bond", avait l'intention de jeter son dévolu sur lui.

Publicité