#Kong Skull Island est une nouvelle version de King Kong qui fera trembler les salles en 2017. Accrochez-vous, car il y aura de violentes secousses. L'équipe du film en a déjà été affectée avec le départ de deux acteurs Michael Keaton et J.K. Simmons. Dans ce reboot, des êtres-humains vont tenter de faire une découverte au mépris de toute règle morale. Un scientifique enrôle une équipe d'aventuriers non informés pour prouver que les monstres existent, puisque la planète a été occupée par d'autres espèces avant l'ère des homo sapiens. Malheureusement pour eux, l'île sur laquelle ils se rendent pour faire avancer la science est habitée, et un roi avec de longs poils noirs y règne déjà en tyran.

Publicité
Publicité

La rencontre entre King Kong et les humains va être fracassante, alors que le face à face n'a pas encore eu lieu. Car, lorsque l'on pénètre chez quelqu'un sans y être invité, « on cherche la bagarre ». Bien que l'homme ait inventé la propriété privée, qu'il l'ait rendu sacré et créé des armes pour la défendre, les chercheurs d'embrouilles s'acharneront à dominer le gorille, convaincus que l'homme est le roi de la planète, peu importe les recoins.

Ce film a de quoi faire bouillir les antispécistes. Un antispéciste est une personne qui « refuse de faire passer les intérêts des humains avant ceux des êtres-vivants sous domination humaine, capables de sensibilité, d'intelligence et d'empathie, que l'on appelle communément les animaux. Est donc spéciste celui qui discrimine « un animal en raison de son appartenance à une espèce donnée » (d'après un article d'Audrey Garric dans le journal Le Monde), et qui est persuadé que les humains sont supérieurs aux animaux.

Publicité

Dans Kong Skull Island, le lieutenant colonel Packard, interprété par Samuel L. Jackson, sera le principal défenseur du spécisme. Sur un ton menaçant, démontrant son absence total de scrupules, il n'hésite pas à clamer les propos suivants : « A nous de prouver que l'homme est roi ».

Et si King Kong mettait enfin une bonne raclée aux humains dans Kong Skull Island.

Souvenez-vous ! Dans le précédent King Kong, l'être sensible, intelligent, plein d'empathie, à la hauteur vertigineuse et à la force incommensurable, avait été arraché à sa maison pour servir d'attraction. Après s'être enfui, il avait été sauvagement assassiné. La bande-annonce de Kong Skull Island ne présente pas King Kong comme un être vivant capable de s'émouvoir, de s'amuser devant un numéro de crique, de faire preuve de compassion et de compréhension. Elle met davantage l'accent sur le caractère féroce de la bête. Et si sa monstruosité était en fait sa porte de salut, et lui permettait de vaincre les indésirables. Car, dans le monde des hommes, gentillesse égale faiblesse.

Avant de se déchaîner sur les écrans de #Cinéma, King Kong débutera son règne dans le second parc à thèmes d'Universal, Islands of Adventure, à Orlando.

La bande-annonce du film Kong Skull Island en VOST

#Hollywood