#Les Animaux Fantastiques, vous les fuirez peut-être si vous redoutez l'ennui. La première chose que vous supposez déjà, sans vous l'avouer, c'est que le scénario ne révolutionnera pas le cinéma. Pour quelles raisons les sorciers vont-ils devoir dégainer à nouveau leurs baguettes magiques ? Des animaux fantastiques ont été lâchés en plein New York par Norbert Dragonneau. La communauté des sorciers d'Amérique se chargera de réparer cette bavure, car les non-mages ou non-magiques ou moldus doivent continuer à ignorer l'existence de leur monde parallèle. La vie n'étant pas un long fleuve tranquille, cette tâche va s'avérer doublement compliquée.

Publicité
Publicité

Les carnages causés par les animaux sont des indices bien trop évidents pour les non-mages, qui se mettront en chasse tenaillés par la peur de l'inconnu. Traquée, la communauté des magiques subira également une sédition de l'un des leurs qui refuse désormais de rester dans l'ombre, préférant désobéir pour suivre ses propres règles. Et oui, ces méchants, ils ne peuvent pas rester dans le rang.

Bien que le titre du film soit très explicite, la bande-annonce ne met guère en valeur les personnages attendus, et se concentre un peu trop sur les agissements et les mésaventures des sorciers. Dans le livre "Fantastic Beasts and where to find them", qui fait l'objet de la présente adaptation au cinéma, on peut déplorer l'absence d'intrigue et de péripéties. Il ne s'agit en fait que d'un recensement des créatures magiques, accompagné de descriptions de chacune d'elles, de leurs lieux de vie, de leurs dangerosités potentielles et des méthodes pour les contrer.

Publicité

On a le sentiment que pour remplir le vide laissé par le livre, le premier film de la série marginalise l'essentiel. Ce qui soulève de légères inquiétudes sachant que quatre autres films sont prévus pour cette nouvelle saga. Combien d'êtres hors-normes allons-nous découvrir dans ce spin-off d'ouverture, et surtout serons-nous impressionnés?

Une pointe d'amertume s'est glissée dans la suite d'Harry Potter

Environ une dizaine d'animaux fantastiques apparaissent dans la bande-annonce et aucun d'eux ne semble véritablement exceptionnel. On y voit quand même un GROS CHAT (un lion) avec des épines, et un oiseau majestueux. Les quelques créatures visibles laissent perplexes, d'autant plus que lorsque l'on raffole du genre fantastique, on a cette fâcheuse tendance à être très gourmand(e). Pour la gourmandise, Halloween c'est fini, il faudra attendre le 16 novembre, date de sortie du film, pour être sustenté(e). Et si l'insatisfaction perdure, la qualité des scènes et des dialogues, ainsi que le jeu des acteurs, sauveront peut-être l'affaire. Y a-t-il seulement un acteur, comme Eddie Redmayne dans le rôle de Dragonneau, ou une scène, ou quelque chose d'autre, qui aurait provoqué en vous un vif émoi ?

La bande-annonce officielle (VF) du film "Les Animaux Fantastiques"

#Harry Potter #Hollywood