Le long métrage "The Neon Demon", qui fut réalisé par Nicolas Winding Refn, a récemment refait surface après un accueil favorable au festival de Cannes par le biais de sa sortie officielle en DVD et Blu Ray. Principalement connu à travers le monde pour avoir réalisé le film "Drive" mettant en scène l'acteur Ryan Gosling, le réalisateur Danois s'est détourné de la réalisation de films d'action avec ce dernier long métrage qui s'inscrit dans le genre de l'épouvante. Ce film met en scène une jeune fille âgée de 16 ans, interprétée par l'actrice Elle Fanning, qui part s'installer à Los Angeles pour faire carrière dans le mannequinat en dépit de son jeune âge.

Publicité
Publicité

Ne passant pas inaperçue grâce à sa beauté naturelle, les portes du succès se révèlent être rapidement à sa portée. Cependant c'est cette même beauté, suscitant à la fois fascination et obsession auprès de son entourage, qui aboutira à des jalousies meurtrières qui révéleront par la même occasion les aspects les plus sombres du monde, à la fois merveilleux et impitoyable, de la mode.

Un accueil mitigé pour The Neon Demon

Bien que le film de Nicolas Winding Refn ait été nommé au festival de Cannes 2016, sa réception auprès du grand public n'a pas été de la même ampleur. Obtenant une note de 5,9/10 sur le site Rotten Tomatoes, "The Neon Demon" a été globalement reçu comme une oeuvre difficilement lisible mais également très agressive pour l'audience d'un point de vue visuel.

Publicité

Ce film s'inscrit dans la même tradition que les précédents long métrages du réalisateur tels que "Only God Forgives" et "Bronson", dont la violence visuelle avait dores et déjà causé à la fois émerveillement et scandale suivant les goûts des spectateurs. "The Neon Demon" n'est pas une exception, car bien qu'il contienne des scènes élaborées pouvant même être qualifiées de "magnifiques", il possède également des scènes d'horreur pouvant être jugées comme malsaines, voire obscènes. Il s'agit d'un film dont l'épouvante ne s'enveloppe pas dans les artifices du surnaturel mais qui, au contraire, s'insère dans la réalité de manière explicite, et dont l'éloquence visuelle dénonce le caractère obsessionnel de la beauté chez l'homme. En dépit du fait que le style artistique de Nicolas Winding Refn en tant que réalisateur ne convient pas à tous les spectateurs, il demeure néanmoins atypique et lourd de sous-entendus. #Cinéma #Art